Melissa Mars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Melissa Mars

Message par olympio le Ven 23 Jan 2009 - 22:18

tiens ..olympio viens nous parler de Mélissa ... ;)

l'histoire viens donc dune autre planete, mais en ce moment ,la soucoupe est atterie dans un monde de glace ,ou il faut sauver les amoureux putrifiés en glacon

magnifique ...

ptites preview du court-metrage /clip en diffusion depuis hier "les nuits sur m6"













si cela vous branche passez donc ici faire un tout , et "devenir fan"

faut deja etre inscrit sur facebook

http://www.facebook.com/pages/Army-of-Love/45596069058?ref=share#
et cliquer sur "devenir fan"


Dernière édition par olympio le Ven 23 Jan 2009 - 22:24, édité 1 fois
avatar
olympio

Nombre de messages : 141
Age : 63
Localisation : 77
Date d'inscription : 26/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Melissa Mars

Message par Marie Rose le Ven 23 Jan 2009 - 22:23

Merci Olympio pour ce joli topique.
Les photos sont superbes.

_________________
avatar
Marie Rose
Modérateur

Nombre de messages : 6247
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 29/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Melissa Mars

Message par angel le Ven 23 Jan 2009 - 22:47

merci olympio

angel

Nombre de messages : 667
Age : 26
Localisation : Bxl
Date d'inscription : 17/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Dédicace “Rock Stories” + Vernissage “Héroïn(e)”

Message par Marie Rose le Sam 24 Jan 2009 - 23:35


Dédicace “Rock Stories” + Vernissage “Héroïn(e)”



Double manifestation rock en une seule soirée ce 31 Janvier ! Pour ceux qui voudraient rencontrer l’un de nombreux artistes rock de la scène française actuelle, plus une seconde à perdre, rendez-vous au bar La Cantada II à Paris.
Au programme :
- La dédicace du livre de Pascal Pacaly “Rock Stories”, avec la présence de l’auteur et de nombreux groupes. Parmi eux : Vegastar, Ed-ake, Dead-Sexy Inc, Stan (ex-Matmatah), Oxygen, Fancy, Klyde, Fred (Hewitt/ex-Pleymo).
- Toujours au même endroit, et au même moment, le vernissage de l’exposition “Héroïn(e)” mélangeant photos et poésies sur les thèmes de la solitude adolescente et de la télé réalité musicale. Des artistes féminines rock comme Candice (Eths), Lussi (mypollux), Molly, Mélissa Mars, Manu (ex-Dolly) Jacqueline (Suprêmes Dindes) ont joué le jeu en posant pour l’expo d’après des textes de l’auteur de “Rock Stories” mis en image par la photographe Nathalie Sicard aka Irae.

Infos livre: http://www.myspace.com/ppacaly
Infos expo : http://www.myspace.com/expositionheroine
La Cantada II -13 rue Moret 75011 PARIS : http://www.cantada.net

_________________
avatar
Marie Rose
Modérateur

Nombre de messages : 6247
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 29/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Melissa Mars

Message par olympio le Mar 27 Jan 2009 - 19:46

oui ,il y a une bonne chance que j'y passe ,
je ne sais encore
avatar
olympio

Nombre de messages : 141
Age : 63
Localisation : 77
Date d'inscription : 26/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Melissa Mars

Message par olympio le Jeu 29 Jan 2009 - 18:51

avatar
olympio

Nombre de messages : 141
Age : 63
Localisation : 77
Date d'inscription : 26/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Melissa Mars

Message par Admin le Jeu 29 Jan 2009 - 20:08

Merciiii

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Mélissa Mars

Message par Admin le Jeu 28 Jan 2010 - 1:03





Mélissa Mars


Biographie officielle

C’est l’histoire d’une fille… Son nom est Melissa Mars… Mars, comme la planète d’où elle vient… peut-être.

Elle ouvre les yeux sur le soleil de Marseille et sur sa Maman. Son papa, elle le découvre plus tard, très peu, très mal… Solitaire, ses meilleurs amis sont les fantômes de Fernandel, Bourvil, Edith Piaf… qui hantent les vestiges de l’Alcazar, un vieux music-hall qui donne sous sa fenêtre sur cour. Des amis imaginaires qui l’inspirent : elle veut "faire actrice". Ses jeunes années de danse, musique, théâtre, l’amènent à faire à 13 ans, ses premiers pas sur scène face au public du Chocolat théâtre. Premiers applaudissements. Premières émotions.
A 15 ans, complexée par sa voix et dans l’espoir d’y remédier, elle pousse ses premières vocalises avec un chanteur marseillais, qui lui dit tout de go, dès sa première leçon : toi, tu seras chanteuse.
"- Sauf que moi, je veux pas être chanteuse! Je veux être actrice!" répond-elle.

Alors qu’elle vient d’obtenir son Bac scientifique mention bien à Louis-le-Grand, à Paris, elle lâche la route toute tracée des études de Mathsup, et bifurque vers le chemin plus complexe de sa passion : le cinéma. Pièces de théâtre, castings, petits rôles, mais pas encore LE rôle.
Exploratrice, elle touche à tout, tâte de la guitare, du clavier, l'harmonica, les langues (espagnol, allemand, arabe, japonais…), l’informatique, la réalisation de minifilms, la photo dont elle fera une exposition d’images d’enfants de Chine au profit de la journée mondiale de l’enfance, … le kung fu, l’escrime, rien ne l’effraie, elle s’essaie même au parachutisme… Elle écrit aussi… Elle lit. surtout du théâtre. Elle dévore Anouilh, Sartre, Cocteau, Miller, T. Williams, Mamet... Elle se rêve l’Héroïne des films de Tarantino, Jeunet, Besson, Tim Burton… Le destin frappe à sa porte, c’est avec André Téchiné qu’elle dîne en face à face un soir de novembre 1998. Hélas, ils ne se disent pas grand chose. C’est François Bernheim, un compositeur (P. Kaas, Renaud…) qui arrive sur les coups de minuit et ouvre une voie inattendue :
"- Vous chantez mademoiselle ?" lui dit-il.
Ce soir-là, le destin a décidé : Elle voulait faire actrice, elle fera chanteuse.

Elle tâtonne, explore cette nouvelle voie…jusqu’au déclic : 3 mots qu’elle trimballe depuis sa petite enfance font toc toc toc dans sa tête et sonnent comme le titre d'une chanson: Papa m'aime pas. Tout prend un sens alors : plutôt que d’enfer une maladie, elle en fée une mélodie… ses premiers pas’ dans la chanson et un premier album électro-pop acidulé « Et Alors ! » sorti en 2003.
Un nouveau personnage pousse dans le paysage musical, entre Alice au pays des Merveilles et Edward aux mains d’argent, Melissa Mars raconte son histoire comme un film qu’elle déroule au fil des chansons... Suit en 2005, « La Reine des Abeilles », son deuxième album au ton plus révolté, qu’elle réalise avec le clan à Langolff, le bohême hippie n’ happy, qui l’encourage à composer ses premières mélodies : « And I hate you », « Be careful Man », « La Reine des Abeilles ».

En 2006, elle s’impose sur scène avec son monde et ses personnages oniriques dans ses premiers concerts, dont la presse s’est fait l’écho :
Le Parisien « Chapeau haut de forme et grand manteau noir, elle fait irrésistiblement penser au capitaine Achab de Moby Dick, en fille »,
Le Monde : « Melissa Mars évoque certains personnages des films de Tim Burton... »

Pascal Obispo est séduit lui aussi par son univers pop féerique... Rencontre inattendue de deux personnages à l’opposé l’un de l’autre… en apparence… mais tous deux rêveurs d’un monde meilleur, ils s’embarquent dans un rubixcube et remontent le temps jusqu’en « 1980 » dans leur duo pop new wave.

2007… C’est l’histoire d’une fille… « A la Recherche de l’Amour Perdu »…son troisième opus clôture la série de 3 albums, une trilogie de contes, la quête initiatique d’une jeune fille en mal d’aimer… une quête dans laquelle elle voyage dans une « Love Machine », dont elle réalise elle-même le clip, et qui va la déposer sur la scène de la Cigale dans un spectacle rock n’ goth, une explosion de sons, de lumières, de tableaux, de costumes… Aux manettes d’appareils électroniques elle envoie des sons bizarres et fait tourner les roues d’une sculpture en métal… Serait-ce la roue du destin au bout de sa longue-vue ?..

Une série de concerts annulée, une trilogie d’albums, le succès n’est toujours qu’un espoir… un espoir peau de chagrin. Ce soir-là, elle avait décidé de fermer le rideau sur cette dernière scène.
Pourtant… elle ne le sait pas encore, mais 2 personnes qui vont jouer un rôle important 6 mois plus tard, sont là dans la salle… 2 personnes qui vont garder en mémoire ce spectacle et qui, l’été 2008, lui font un rappel: « On a pensé à toi… »
…Elle se retrouve, à son grand étonnement, dans un petit théâtre de poche, à passer des auditions. Une première. Une deuxième. Une troisième… pour le rôle d’Aloysia Weber, une célèbre cantatrice du XVIIIème siècle !!!

Alors qu’elle croyait que c’était la fin, alors qu’elle s’apprêtait à partir au loin, un personnage inattendu, tel un magicien, la rattrape et lui ouvre le rideau d’une nouvelle scène pour en faire sa muse et sa diva : Wolfgang Amadeus Mozart.
En 2009, Melissa Mars sera Aloysia Weber, diva sombre et sexy, premier amour de Mozart dans « Mozart, l’opéra rock » mis en scène par le réalisateur de « La Môme » Oscarisé, Césarisé : Olivier Dahan … rien que ça!

En même temps que Mozart lui rallume les lumières sur la scène du théâtre et de la chanson réunis, le cinéma lui fait aussi un come-back pour une participation dans le film « From Paris With Love » aux côtés d’un mythe… John Travolta et de Jonathan Rhys Meyers. Un film produit par… Luc Besson, rien que ça !
Elle incarne également l’héroïne de « Princess Revange », le nouveau court-métrage sex & trash de Xavier Gens, réalisateur de « Frontière(s) », « Hitman »…
Elle est aussi à elle toute seule une armée de clônes-fées dans le conte musical « Army of Love », un court-métrage en animation qu’elle dirige et co-réalise...

C’est l’histoire d’une fée… à suivre…

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Melissa Mars : la plus sexy pour aller au défilé Chanel le 26 janvier 2010

Message par Admin le Jeu 28 Jan 2010 - 1:13

Melissa Mars a assisté au défilé Chanel qui avait lieu à Paris dans le cadre de la Fashion Week. Et elle a fait le show avec un look ultra sexy et classe.




Dernière édition par Virginie le Jeu 28 Jan 2010 - 1:22, édité 2 fois

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Mélissa Mars au défilé Zuhair Murad à l'Hôtel de la Monnaie, le 26 janvier 2010

Message par Admin le Jeu 28 Jan 2010 - 1:18



Dernière édition par Virginie le Jeu 28 Jan 2010 - 1:44, édité 1 fois

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Melissa Mars au défilé Stéphane Rolland le 26/01/10

Message par Admin le Jeu 28 Jan 2010 - 1:27




Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Melissa Mars au défilé Jean Paul Gaultier

Message par Admin le Jeu 28 Jan 2010 - 17:02


Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Melissa Mars Photos NRJ Music Awards 2010 Croisette Cannes

Message par Admin le Jeu 28 Jan 2010 - 18:07





Photos Fabrice Tricoche

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Melissa Mars avant-première de From Paris with Love à l'UGC Normandie, le 11 février 2010

Message par Admin le Sam 13 Fév 2010 - 13:16

Melissa Mars, à l'occasion de l'avant-première de From Paris with Love qui s'est tenue à l'UGC Normandie, sur les Champs-Elysées, à Paris, le 11 février 2010



http://www.purepeople.com

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Mélissa Mars

Message par Admin le Mar 20 Avr 2010 - 12:55

Mélissa Mars



Biographie

C’est l’histoire d’une fille… Son nom est Melissa Mars… Mars, comme la planète d’où elle vientpeut-être.
Elle ouvre les yeux sur le soleil de Marseille et sur sa Maman… sans papa… Solitaire, ses meilleurs amis sont les fantômes de Fernandel, Bourvil, Edith Piaf… qui hantent les vestiges de l’Alcazar, un vieux music-hall qui donne sous sa fenêtre sur cour. Des amis imaginaires qui l’inspirent : elle veut "faire actrice". Ses jeunes années de danse, musique, théâtre, l’amènent à faire à 13 ans, ses premiers pas sur scène face au public du Chocolat théâtre. Premiers applaudissements. Premières émotions.
A 15 ans, complexée par sa voix, elle pousse ses premières vocalises avec un chanteur marseillais, qui lui dit tout de go, dès sa première leçon : toi, tu seras chanteuse.
"- Sauf que moi, je veux pas être chanteuse! Je veux être actrice!" répond-elle.
Alors qu’elle vient d’obtenir son Bac scientifique mention bien à Louis-le-Grand, à Paris, elle lâche la route toute tracée des études de Mathsup et des hauts diplômes, et bifurque vers le chemin plus complexe et aléatoire de sa passion : le cinéma. Pièces de théâtre, castings, petits rôles...
Exploratrice, elle touche à tout, tâte de la guitare, du clavier, l'harmonica, les langues (espagnol, allemand, arabe, japonais…), l’informatique, la réalisation de minifilms, la photo dont elle fera une exposition d’images d’enfants de Chine au profit de la journée mondiale de l’enfance 2007, … le kung fu, l’escrime, rien ne l’effraie, elle s’essaie même au parachutisme… Elle écrit aussi… Elle lit. surtout du théâtre. Elle dévore Anouilh, Sartre, Cocteau, Miller, T. Williams, Mamet... Elle se rêve l’Héroïne des films de Tim Burton, Scorcese, ou David Lynch… C’est André Téchiné (« Les Roseaux sauvages ») qui frappe à sa porte. Ils dînent ensemble un soir de novembre 1998. Hélas, le courant ne passe pas. Mais sur les coups de minuit, un compositeur François Bernheim, (P. Kaas, Renaud…) apparaît et ouvre une voie inattendue :
"- Vous chantez mademoiselle ?" lui dit-il.
Ce soir-là, le destin a décidé : Elle voulait faire actrice, elle fera chanteuse.
Elle tâtonne, explore cette nouvelle voie…jusqu’au déclic : 3 mots qu’elle trimballe depuis sa petite enfance font toc toc toc dans sa tête et font le titre d'une première chanson: Papa m'aime pas. Tout prend un sens alors : plutôt que d’enfer une maladie, elle en fée une mélodie… et ses premiers pas’ dans la chanson avec un premier album électro-pop acidulé « Et Alors ! » sorti en 2003.
Un nouveau personnage pousse dans le paysage musical, entre Alice au pays des Merveilles et Edward aux mains d’argent, Melissa Mars raconte son histoire comme un film qu’elle déroule au fil des chansons... En 2005, elle réalise « La Reine des Abeilles », un deuxième album au ton plus révolté avec le clan à Langolff, le bohême hippie n’ happy, accôlyte de Serge Gainsbourg qui l’encourage à composer ses premières mélodies : « And I hate you », « Be careful Man », « La Reine des Abeilles ».
En 2006, elle s’impose sur scène avec son monde et ses personnages oniriques dans ses premiers concerts, dont la presse s’est fait l’écho :
Le Parisien « Chapeau haut de forme et grand manteau noir, elle fait irrésistiblement penser au capitaine Achab de Moby Dick, en fille »,
Le Monde : « Melissa Mars évoque certains personnages des films de Tim Burton... »
De 2006 à 1980… une rencontre inattendue d’un personnage à l’opposé, Pascal Obispo.
Tous les deux rêveurs d’un monde meilleur,s’embarquent dans un rubixcube pour remonter le temps jusqu’en « 1980 », un hit, un duo pop new wave.
2007… C’est l’histoire d’une fille… « A la Recherche de l’Amour Perdu »son troisième opus clôture la série de 3 albums, une trilogie de contes, la quête initiatique d’une jeune fille en mal d’aimer… une quête dans laquelle elle voyage en « Love Machine », son nouveau single dont elle réalise elle-même le clip, et qui va la déposer sur la scène de la Cigale dans un spectacle rock n’ goth, une explosion de sons, de lumières, de tableaux, de costumes… Aux manettes d’appareils électroniques elle envoie des sons bizarres et fait tourner les roues d’une sculpture en métal… Serait-ce la roue du destin au bout de sa longue-vue ?..
Une trilogie d’albums, mais le succès n’est toujours qu’un espoir… un espoir peau de chagrin. En décembre 2007, au concert de la Cigale, elle décide de fermer le rideau.
Pourtant… elle ne le sait pas encore, mais 2 personnes qui vont jouer un rôle important 6 mois plus tard, sont là dans la salle… 2 personnes qui vont garder en mémoire ce spectacle qui les bluffe et qui, l’été 2008, lui font un rappel pour lui proposer un rôle dans un spectacle opéra-rock : Elle auditionne pour le rôle d’Aloysia Weber, la célèbre cantatrice du XVIIIème siècle qui a brisé le cœur de Mozart !!!
Alors qu’elle croyait que c’était la fin, alors qu’elle s’apprêtait à tout abandonner, un personnage inattendu, tel un magicien, la rattrape et lui rouvre le rideau d’une nouvelle scène pour en faire sa muse et son premier amour: Wolfgang Amadeus Mozart.
En 2009, elle se retrouve en tête d’affiche de « Mozart, l’opéra rock » mis en scène parle réalisateur Olivier Dahan (« La Môme »). Chaque soir devant 4000 personnes, elle apparaît en alien dans son immense robe scintillante dans le tablau féerique de « Bim Bam Boum »
En même temps que Mozart lui rallume les lumières de la scène de la comédie et de la chanson réunies pour son plus grand bonheur, le cinéma lui fait un come-back pour une participation dans le film « From Paris With Love » aux côtés d’un mythe… John Travolta.
Elle est aussi derrière et devant la caméra d’un court-métrage en animation qu’elle dirige et co-réalise, un conte de fée musical « Army of Love » qui fait sa route dans les festivals.
2010, l’année s’ouvre à Cannes, Melissa Mars monte les marches du red carpet et triomphe avec la troupe de « Mozart, l’opéra rock » qui râfle 3 récompenses aux NRJ Music Awards et dont l’album est déjà disque de diamant (500,000 copies)… et elle apparaît dans la bande-annonce américaine du film « From Paris With Love » en sortie internationale en février.
C’est l’histoire d’un conte de fée… à suivre…

http://melissamars.com

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Melissa Mars

Message par Admin le Mar 20 Avr 2010 - 13:07


Melissa Mars publie en édition limitée le livret "Pop'N'Roll".



Ce livret constitue un carnet de bord de 46 pages sur papier glacé. Vous y retrouverez des anecdotes, souvenirs, de même que des images et photos inédites.

Le livret a été conçu par Melissa Mars et sa team. Il comprend également des pages sur le rôle de Melissa au sein de Mozart L'Opera Rock.

Voici quelques doubles pages extraites du livret.



Ce livret est publié en édition limitée, vous pouvez le commander via le site officiel de Melissa Mars :
http://www.melissamars.com/

Il vous sera envoyé, dédicacé à votre nom par Melissa elle-même.

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Melissa Mars fait chavirer Mozart

Message par Admin le Mar 20 Avr 2010 - 13:12


Melissa Mars fait chavirer Mozart




RENCONTRE | La Marseillaise incarne Aloysia Weber, premier amour de Wolfgang Amadeus, dans le spectacle «Mozart: L’opéra rock».

JEAN-DANIEL SALLIN | 20.04.2010 | 00:00


«Achaque comédie musicale, les gens se demandent qui sera le prochain Christophe Maé. On parle beaucoup des hommes, rarement des filles…» Installée dans sa loge – qu’elle partage avec Maeva Méline et Diane Dassigny, Melissa Mars n’est pas encore passée par la case maquillage. Elle n’en aurait pas besoin! Mais son rôle d’Aloysia Weber exige qu’elle porte des faux cils et ce masque blanc qui donne des airs de geisha à la cantatrice.
Melissa Mars sera-t-elle la première femme depuis Hélène Segara – inoubliable Esmeralda dans Notre Dame de Paris – à surfer sur la déferlante? «Il n’y a pas de règles!» lâche-t-elle avec philosophie. Mais la Marseillaise a un atout dans ses poches: en sept ans, depuis la sortie de son premier album, elle a pris le temps de développer son univers digne de Tim Burton. Un monde onirique qui navigue entre Alice au pays des merveilles et La famille Adams. Certains voient en elle l’héritière désignée de Mylène Farmer. La divine rousse s’est fait connaître avec Maman a tort, la jolie brune, elle, a choisi Papa m’aime pas comme première chanson…
Mais Melissa Mars ne tient pas à être vue comme une pâle copie. Femme-enfant, elle a su imposer sa personnalité. Entre la pureté d’un ange et la sensualité d’une sirène. Ses apparitions ne laissent en tout cas pas de marbre. Son duo avec Lara Fabian sur le titre Les Homéricains est un petit bijou d’ingénuité. Et son dernier clip, Army Of Love, un film d’animation où la Marseillaise se transforme en une armée de poupées, est à la fois drôle et poétique. «J’ai mis un an à le faire, c’est un projet indépendant!»
Un solo féerique
Mais il manquait peut-être une étincelle pour que cette bombe – débarquée tout droit de la planète Mars! – explose à la face du monde. Sa présence dans l’opéra rock produit par Dove Attia et Albert Cohen pourrait bien servir d’allumette. «Je ne suis qu’un maillon de ce succès, confie-t-elle. Mais, chaque soir, j’ai l’impression de recevoir une récompense. Ce rôle, c’est aussi le fruit de mon parcours personnel.»
En se glissant dans les toilettes exubérantes de la cantatrice, Aloysia Weber, premier amour de Wolfgang Amadeus, Melissa Mars a marqué les esprits. Autant que Florent Mothe (Salieri) ou Mikelangelo Loconte (Mozart). Féerique, son solo sur Bim Bam Boum semble même avoir été écrit pour elle. «Lorsqu’ils ont découvert ce tableau, mes amis m’ont demandé si c’était moi qui avait écrit la chanson tant elle correspond à ma personnalité», sourit-elle.
Avec John Travolta
La belle Marseillaise n’a d’ailleurs pas fini de surprendre. Véritable touche-à-tout, elle vient même de tourner avec John Travolta dans le film de Pierre Morel: From Paris With Love. Quatre jours en face d’un mythe, ça vous tourne la tête! «J’étais impressionnée», avoue-t-elle. Le regard encore brillant. «J’avais le sentiment de voir les images de Grease et de Pulp Fiction défiler devant mes yeux.»
Melissa Mars n’a qu’un rôle secondaire, mais on l’aperçoit dans la bande-annonce du film et aussi sur les photos de presse entre John Travolta et Jonathan Rhys-Meier. «Tout le monde m’a appelée pour savoir si j’avais décroché un rôle principal», précise-t-elle. Pas encore! Au train où vont les choses, ça ne devrait pas tarder…
- «Mozart: L’opéra rock», jusqu’au 25 avril à l’Arena (20h30). Billets à la Fnac et Ticketcorner.
- www.melissamars.com






Quand le destin s’en mêle…
Melissa Mars n’aurait jamais dû apparaître au générique de Mozart. Le destin s’est pourtant chargé de changer le cours des choses. «Après la sortie de mon troisième album, A la recherche de l’amour perdu, et mon concert à la Cigale, en 2007, j’avais l’impression d’avoir bouclé la boucle, raconte-t-elle. J’avais donc mes billets en poche et je m’apprêtais à partir pour me consacrer à ma première passion: le cinéma!»
La Marseillaise rencontre par hasard Dove Attia – qui lui fait écouter les maquettes de son nouveau projet. «J’ai eu un coup de cœur dès la première note. Je voyais tout un univers qui me séduisait: La famille Adams, Tim Burton, Muse, Queen, tout ce que j’aime, quoi! Et, pendant quinze jours, j’ai fantasmé sur ce projet.» Ironie du destin, à la même période, son prof de chant lui parle aussi d’un projet de comédie musicale et l’encourage à participer aux auditions. «C’était la même! J’y ai vu un signe…»
Mais Melissa n’est pas au bout de ses surprises: on lui propose le rôle d’Aloysia Weber. Celui de la cantatrice. «C’est le personnage le plus mystérieux, elle est glaciale, impalpable. Je ne pensais pas correspondre au rôle. D’autant plus qu’il leur fallait une voix lyrique…» La Marseillaise travaille pourtant des heures avec son prof de chant pour faire bonne figure. «Je suis arrivée à la dernière audition, je n’avais plus de voix. Heureusement, il manquait un piano pour m’accompagner. J’ai pu ainsi bénéficier de quelques heures de repos avant de chanter.»
Banco! Melissa Mars incarnera le premier amour de Mozart. «J’ai fait beaucoup de recherches sur elle. Mais je n’ai trouvé aucune biographie, aucune lettre… J’étais frustrée, mais, d’un autre côté, cela m’a donné une liberté totale d’interprétation.» La Marseillaise a donc fait d’Aloysia «une femme humaine que Mozart n’a jamais cessé d’aimer et qui s’est réfugiée derrière un masque pour ne pas souffrir».
(jds)

http://www.tdg.ch04-19

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Mélissa Mars en Chat le 17 novembre 2010

Message par Admin le Dim 14 Nov 2010 - 23:20



Melissa Mars en chat sur son forum officiel
Ce mercredi 17 novembre 2010, de 19h à 20h
Pour suivre ce chat (qui sera basé sur les questions posées par les fans), deux choses à faire :

- Cliquer sur "J'aime" sur sa page facebook officielle
http://www.facebook.com/pages/Mozart-LOpera-Rock/26548958459#!/pages/Melissa-Mars-Official/88385374352

- S'inscrire sur son forum officiel http://www.amrmyoflove.biz

Source :http://www.mozartoperarock-leforum.com/forum.htm

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau clip de Melissa Mars

Message par Admin le Jeu 10 Mar 2011 - 17:15

DIGITAL - RIOT !N PARIS versus MELISSA MARS




Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Melissa Mars

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum