PATRICK BRUEL

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

LES ÉCHOS DE L'ESCAUT

Message par Admin le Dim 7 Déc 2008 - 12:57

OAS_AD('Position1');


Bruel, comme un poisson dans l'eau.

- Mercredi soir, Patrick Bruel a donné le premier de ses trois concerts prévus au Pasino de Saint-Amand (les prochains auront lieu les 5 et 6 janvier). Certains diront qu'il aime la ville, d'autres qu'il a été flatté par la rapidité avec laquelle les places se sont vendues pour les deux premières dates. Patrick Bruel himself explique qu'il n'avait pas le coeur à refuser cet ajout puisque, de toute façon, ses enfants seront retournés à l'école. On peut aussi penser que le chanteur, un joueur de poker tellement mordu qu'il en a relancé la mode, a trouvé le moyen d'allier vie professionnelle et hobby. Mercredi, il n'a d'ailleurs pas hésité à s'installer à l'une des tables du Pasino après son tour de chant, oscillant certainement entre « J'te mentirais », « Non, j'veux pas ! » et, forcément, « Je fais semblant », trois de ses succès à la scène comme à la ville !
http://www.lavoixdunord.fr/

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

La voix du nord édition du 7 décembre 2008

Message par Admin le Dim 7 Déc 2008 - 12:59

Patrick Bruel : un concert plein de surprises hier soir au Colisée de Roubaix

dimanche 07.12.2008, 04:49 - La Voix du Nord


Patrick Bruel sous le charme du public du Colisée: «Roubaix, tu fais de moi ce que tu veux», a-t-il lancé à ses fans. PHOTO PIB

| CONCERT |

Les centaines de fans présents au concert de Patrick Bruel, hier soir, au Colisée de Roubaix, s'en souviendront. Le chanteur leur a bien sûr offert ses plus grands tubes, mais avec une décontraction toute sympathique et quelques moments plutôt inattendus, dont un passage en direct sur France 2 à l'occasion du Téléthon.

Le public était nombreux et - c'est vrai - surtout féminin, hier soir, au Colisée de Roubaix, avec la venue du chanteur Patrick Bruel. Des groupies de tous les âges qui ont pu entonner les plus grands tubes du chanteur, car on ne vient pas à un concert de Patrick Bruel pour le voir mais pour chanter avec lui « On s'était dit rendez-vous dans dix ans », « Le Café des délices » « J'te l'dis quand même » ou encore « Marre de cette nana-là ».

À côté de ces grands classiques, le chanteur a même offert au public deux nouveaux titres dont « Oui ». L'un des nombreux bons moments de ce concert qui a fait la part belle à l'échange entre le chanteur et ses fans. « Roubaix, tu fais de moi ce que tu veux !
», a-t-il lancé au public.
Et si le temps des « Patriiiiick » semble révolu, celui des « Je t'aiiime » ne l'est pas encore et Patrick Bruel, dont la séduction reste le fonds de commerce, s'est vu offrir petits mots et bouquets de fleurs par des fans plus ou moins en délire qui n'ont pas hésité à quitter leur fauteuil pour s'approcher au plus près de leur vedette.
Autre moment fort de cette soirée, le passage en direct sur France 2 à l'occasion du Téléthon. Le chanteur a échangé quelques mots avec Nagui avant d'entonner avec toute la salle « Qui a le droit ? ». Quelques minutes improvisées et sympathiques qui résument bien l'état d'esprit qui régnait hier soir au Colisée. • AU.C.

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Nord Eclair édition du 7 décembre 2008

Message par Admin le Dim 7 Déc 2008 - 13:13

Au Colisée : les « elles » qui font planer Bruel




Pat', patoche, Patouné ou juste Patrick, elles ont toutes un petit nom dédié et un câlin à lui donner. Alors imaginez les ravages passionnels quand celui que Barbara appelait « l'enfant roi » a décidé de fixer à toutes un rendez-vous acoustique.
Dans « acoustique », les amoureuses de la première heure et les nouvelles ont bien sûr entendu ce qu'elles voulaient entendre, « Patrick Bruel est en tournée intimiste ».
Il est là, seul, en noir comme d'hab, assis sur un tabouret, gratte sèche sur les cuisses (« si je pouvais être une guitare », susurrent-elles), les cheveux soigneusement en bataille, le baiser de ses lèvres déjà au sourire, oeil coquin, les premières notes de Qui a le droit, et zou, oubliez les cols-roulés : le Colisée de Roubaix est déjà chaud bouillant. Un quart d'heure plus tard, on n'y tient plus, les premiers rangs ont été envahis par des hordes d'embrasseuses en série, les yeux de ces sirènes perdus dans le chant d'un homme qu'elles veulent garder adolescent. Patrick Bruel n'a plus qu'à se pencher un peu pour leur effleurer les anglaises et les emmener dans son « Appart ».Les bouts de dentelle
qui craquent
Il voulait un truc intime, chaleureux, une petite soirée du genre « on se met dans mon salon et je vous chante mes plus grandes chansons » : le voilà servi le Patrick national. Ne lui reste plus qu'à passer en mode grande distribution.
On place en tête de gondole des Place des grands hommes et des Casser la voix (si si je vous jure, il la chante encore), on fait quelques appels aux micros pour vérifier que les bouts de dentelles sont bien en train de craquer sous les bustiers, on annonce des nouveautés et au final tout le monde passe à la caisse amoureuse.

Musique de chambres
où elles l'écoutent

Il est comme ça Patrick, il emballe et remballe à tour de refrains. Et toutes trouvent que ça lui va toujours si bien. Et même si le concept acoustique ne fait pas très grande musique, il fait bien ce qu'il promet, de la musique de chambres où elles l'écoutent, toutes ces elles qui font planer Bruel, sous l'édredon.
RAPHAËL TASSART

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Bruel à Roubais:téléthon 2008

Message par Admin le Mar 9 Déc 2008 - 9:04