Corinne Touzet

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Corinne Touzet

Message par Admin le Mar 4 Mai 2010 - 2:04



Corinne Touzet




Biographie officielle

Corinne Touzet est née Le 21 décembre 1959 à Orthez.
Dès sa plus tendre enfance Corinne manifeste le désir de devenir clown et de vivre de sa passion pour le cirque. Ayant obtenu son bac dès l'âge de 16 ans, elle quitte le nid familial à 17 ans à destination des Etats-Unis et du Canada dont elle fait le tour en stop, se gorgeant de rencontres et d'expériences et partageant notamment, pour un temps, la vie d'une réserve indienne.

De retour en métropole, elle met tout en oeuvre pour revenir à sa passion première et s'inscrit aux Ateliers sur le travail clownesque dirigés par M. Yves Quinio au sein desquels, durant 3 ans, elle mène un travail de recherches sur le Clown, son rapport au public, l'acrobatie, la connaissance de soi et monte avec la troupe des spectacles de rue et des "happening". Parallèlement elle étudie la mise en scène, le théâtre et le jeu à la Faculté de Lettres d'Aix-en-Provence, obtient le diplôme de comédienne/animatrice de l'IFCA, crée avec sa mère le restaurant "La Laitue" et réussit dans le même temps sa licence d'Anglais tout en travaillant comme serveuse pour subvenir à ses besoins matériels. C'est aussi à cette époque, qu'en troupe, elle joue au Relais Culturel d'Aix-en-Provence un spectacle de Berthold Brecht tiré de l'Opéra de quatre sous, puis Jenny des Lupanars, où elle chante pour la première fois sur scène. Puis Les femmes savantes et le Médecin malgré lui de Molière.

A la cessation d'activités d'Yves Quinio, et la fermeture par la municipalité du théâtre, Corinne croyant à un signe du destin, s'installe à Paris et donne pendant 3 ans, en qualité d'enseignante, des cours de clown -véritable école de la vie- et d'acrobatie au sein du théâtre TAÏ dirigé par Alain Illel qui met la salle à sa disposition pour présenter son propre one-woman show Femme clowne pendant deux mois.

A cette même période, en 1981, Corinne passe les essais pour le rôle-titre de Marianne, une étoile pour Napoléon, long tournage de huit mois où elle apprendra l'escrime, le cheval et fera ses débuts de cascadeuse (clin d'œil à la future Femme d'Honneur) et le producteur Henri Spade lui donne alors sa première vraie chance dans ce qui sera pour elle son premier téléfilm et le début d'une carrière sous le feu des projecteurs... elle enchaîne Hôtel de police, Le château d'après l'œuvre de Kafka, Catherine, La rumba de Roger Hanin qui la sollicitera à nouveau quelques années plus tard pour être sur scène sa Célimène. Elle tournera également dans le premier long métrage de Charlotte Silvera Prisonnières Prix Georges de Beauregard 1988 aux côtés d'Annie Girardot, Marie-Christine Barrault, Bernadette Laffont, Milva, Agnès Soral...

Les offres affluent, le plus souvent axées sur sa superbe plastique, mais ne correspondent ni à ses aspirations ni aux valeurs qui lui sont chères. Aussi, misant sur ses qualités linguistiques (elle maîtrise parfaitement plusieurs langues), Corinne s'oriente vers les propositions émanant de l'étranger (Angleterre, Etats-Unis, Allemagne, Italie… ) qui l'obligent à quitter la France, qui va vite l'oublier.

Mais elle interprète de beaux personnages dotés d'une réelle profondeur qui satisfont à la fois ses ambitions de comédienne et ses préoccupations de femme. Elle s'impose particulièrement dans les productions anglo-saxonnes de la BBC et de la NBC et tourne entre autres : Liberty consacré à la vie du sculpteur Bartholdi immortalisé par sa création de la Statue de la Liberté et dans lequel Corinne interprète la muse inspiratrice de cette œuvre ; Le premier cercle de Soljenitsyne mis en scène par Sheldon Larry avec Robert Powell (Jésus de Nazareth) et F. Murray Abraham (Amadeus) ; ce tournage lui redonnera la passion du Canada qui ne l'a jamais quittée et l'amènera pour la première fois en Russie. Elle sera nominée comme meilleure actrice aux T.V Awards. Mais aussi Red fox de Ian Toynton avec John Hurt (Elephant Man), Pour une poignée de diamants (ou Jewels) de Roger Young ou encore Charlemagne que France 2 a coproduit et diffusé.

Après cette sorte d'exil, c'est Bernard Uzan qui l'engage en 1995 pour Lulu, roi de France aux côtés de Richard Bohringer. Grâce à l'énorme succès de cette comédie, Corinne connaît un nouveau départ en France et revient en force sur nos écrans notamment avec le Bébé d'Elsa réalisé par Michaël Perrotta (le plus gros audimat de l'année, sur France 2). Un de ses plus beaux personnages. Le rôle dramatique d'une femme qui perd tout et retrouve confiance en elle et l'envie de se battre grâce à la naissance du bébé de sa fille. Une histoire de femmes sous le regard et la sensibilité masculine d'un réalisateur qu'elle contactera, quelques années plus tard, pour qu'il la dirige à nouveau dans son premier film en qualité de productrice : Et demain Paula

TF1 la contacte alors pour la mise en œuvre d'Une Femme d'honneur et après deux années de négociations, de discussions et de réécriture le projet voit le jour et Marion Sarraut est choisie pour mettre en scène l'épisode pilote qui rassemble 12 300 000 téléspectateurs. Ce succès indéniable marque le début d'une des séries préférées des français qui élisent Corinne dans la catégorie meilleure comédienne de téléfilm en 1997 au cours de la cérémonie des 7 d'or. Depuis, au rythme de 4 épisodes par an, la série emporte toujours la même adhésion du public et la popularité ne se dément pas.

Mais Corinne ne se contente pas d'être l'adjudant-chef Florent même si, par choix, elle s'implique personnellement et physiquement dans chacun des épisodes. Elle souhaite diversifier le champ de ses activités. Elle tourne à Ceylan dans des conditions climatiques et un contexte politique particulièrement difficiles (le pays est en guerre) D'or et de safran dans lequel elle interprète une reporter-photographe qui veut rendre compte de la situation du peuple Birman. On peut la voir aussi dans les deux téléfilms écrits et réalisés par Thierry Redler, son ami de longue date, qui traitent de façon bouleversante, par le filtre de la pudeur et de la poésie, des thèmes de l'adoption et de la délinquance et qui battent des records d'audience lors de leur diffusion.(La Traversée du Phare et Les inséparables)

Mais surtout, en 2000, elle crée avec une amie, NGuyen Thi Lan, sa propre société de production Corilan’ Productions dont plusieurs projets, alternant brillamment la comédie et le drame, ont d’ores et déjà vu le jour. Une façon pour Corinne de ne pas être prisonnière d’un rôle, d’être à l’origine même des rôles et de vivre pleinement la naissance d’un film : de son écriture à sa sortie. Ce n’est pas un hasard si elle appelle ses films, ses « bébés »…

La première production diffusée en 2001 fut La vie au grand air, réalisé par François Luciani avec Christophe Malavoy et Micheline Presle. Une comédie enlevée, où nous découvrions une Corinne miss catastrophe, écervelée et étourdie, courageuse et battante. Une ostréicultrice bien décidée à ne pas céder son exploitation à un puissant groupe immobilier. Corinne y défend la Nature et son patrimoine familial. Une femme amoureuse mais prisonnière d’un secret familial …

Le second bébé, Et demain, Paula ? avec Tom Novembre abordait de façon courageuse et engagée, sans être racoleur ni sombrer dans le misérabilisme, le thème rarement évoqué sur écran des SDF et de leur parcours, de la chute à la renaissance. Une interprétation tout à fait remarquable, sobre et sans fard, une écriture et une réalisation d’une rare justesse. Un film tout simplement bouleversant. Un pari risqué, les gens auraient pu ne pas la suivre dans cette aventure, mais ils ont répondu présents encore une fois. Corinne déclara lors de sa sortie « Paula me bouleverse. Nous avons réussi à lui faire dire exactement ce que nous voulions. Si le message transmis est positif, nous aurons gagné. Je serai toujours fière d’avoir fait ce film. »

Puis vient Valentine, en 2003, réalisé par Eric Summer avec François-Eric Gendron et Arnaud Binard. Valentine est un personnage attachant, nature et romanesque comme on pourrait en rencontrer sur les marchés de Provence. Personnage qui a séduit un large public en étant tour à tour fantasque, émouvante, délirante... Valentine fut une réussite pour Corilan’ Productions, concrétisée par sa sortie en DVD lors de la fête des mères.

En 2004 nous découvrions Un parfum de Caraïbe, nouvelle collaboration avec Michaël Perrotta avec Joby Valente et Jean-Claude Adelin, qui lui offrait l’opportunité de renouer avec ses propres racines. Lors de sa diffusion, 9,7 millions de téléspectateurs ont ainsi suivi Agnès Merline, nez pour une grande compagnie créant des parfums, en Martinique où elle découvrait alors toute une partie ignorée de son passé, et une grand-mère qui avait besoin de son aide. Une comédie à rebondissements. Bien que l’histoire ne soit en rien autobiographique, ce film fut un véritable retour aux sources pour Corinne qui a découvert la Martinique à 30 ans. Ce film est dédié à sa grand-mère paternelle : Mamie George.

Au début de l’année 2005, Corinne a produit le cinquième bébé Corilan’ Productions intitulé L’Enfant de personne réalisé encore une fois par Michaël Perrotta. Corinne y joue le rôle d’une femme devenue amnésique suite à un accident et qui doit se battre pour retrouver son passé et récupérer la garde de son enfant.
Ce film en deux parties a été diffusé en septembre 2005 et a réuni plus de 6 millions de téléspectateurs le premier soir, et 7 millions de téléspectateurs lors du second épisode.

La même année, Corinne a produit son sixième film Corilan’ Productions intitulé Maldonne. Le personnage central de ce téléfilm est interprété par Alice Bromberg, petite fille pétillante de 9 ans atteinte de myopathie (une amyotrophie spinale infantile) qui joue ici le rôle de Juliette. Le papa de Juliette a abandonné femme et enfant lorsque Juliette n’était qu’un bébé, et Juliette se sent responsable de cette situation. Elle essaye de trouver à tout prix un homme pour sa maman (Corinne Touzet).
Une comédie à la fois rythmée et émouvante, débordante d’humour et d’énergie, à l’image des deux héroïnes principales de ce magnifique film. Un film dont il ressort en filigrane un message d’espoir et un nouveau regard sur le handicap.
Le film a été diffusé sur TF1 le 1 février 2006 et a rencontré un énorme succès : ce sont 10.700.000 téléspectateurs qui ont suivi les aventures de Juliette et de sa maman…

Quelques semaines après la diffusion de Maldonne, Corinne s’envole pour la Réunion où la Saga de l’Eté de France 2
Les Secrets du Volcan est tournée. Elle interprète un rôle aux côtés de Maria Pacôme, Véronique Jannot, Didier Cauchy et Mélanie Maudran.

Cette année là, Corinne Touzet lance sa nouvelle boîte de productions Yes Productions et débute en septembre 2006, le tournage de Valentine & Cie, second opus du téléfilm
Valentine qu’elle avait produit en 2003...

Niveau associatif, Corinne réalise un documentaire dans le sud du Maroc pour mettre en lumière le travail effectué par l’association Un Regard, un Enfant qui a ouvert un centre d’hébergement accueillant des enfants des rues. Un reportage photos est publié à ce sujet dans TV Mag en janvier 2007.

D’Octobre à Décembre 2006, Corinne est la porte parole principale de la nouvelle campagne de l’AFIPA pour interdire la commercialisation de fourrure effectuée avec des peaux de chats et de chiens en France... Une campagne associative mobilisant des centaines de milliers de personnes en France et en Europe.

En mars 2007 Valentine & Cie est diffusé en Belgique, puis en Suisse au mois d’Avril... Les français quant à eux retrouvent Valentine & Cie sur leurs écrans le 8 octobre 2007. Le film résiste à la série américaine diffusée le même soir sur une chaîne concurrente et réuni 7.538.440 téléspectateurs pour une Part d'Audience de 30.6%.

L’année 2007 est aussi marquée par l’annonce officielle de Corinne d’arrêter sa participation dans la série Une Femme d’Honneur. En juin 2007, elle tourne donc les deux derniers épisodes dans lesquels elle apparaît... Elle s’exprime à ce sujet dans de nombreux magazines et journaux dont le magazine américain Variety.
« Lorsque nous avons tourné les derniers épisodes en juin, j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps, tout le monde sur le tournage a fait pareil. Après tout, j’ai vécu avec Isabelle Florent pendant 11 années... [...] J’aurais pu continuer avec Une Femme d’Honneur, j’aurais pu faire comme font la plupart des acteurs, rester à la maison et attendre que le téléphone sonne, dire mes répliques et rentrer chez moi à la fin de la journée... mais ce n’est pas mon style. »

Corinne débute en septembre 2007 le tournage de sa huitième production Mouloud au cœur. Au sujet de ce film elle déclare « Mouloud au cœur est un livre de Catherine Lévy. Cette histoire vraie m’a profondément touchée quand je l’ai lue, j’ai eu envie d’en faire un film. Le livre raconte l’histoire de Mouloud un petit garçon souffrant de malformation cardiaque qui vient en France afin de se faire opérer grâce à l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque, du Professeur Francine Leca. Elle a sauvé plus de mille enfants en les opérant gratuitement. Ce sont souvent des gosses qui viennent d’Afrique ou de pays défavorisés. Catherine Lévy a été mère d’accueil et elle a eu besoin d’écrire son expérience. Moi, j’ai ressenti le besoin de l’incarner. »

A partir de janvier 2008 Corinne sera à l’affiche de la pièce Mobile Home de Sylvain Rougerie, mise en scène d’Anne Bourgeois avec Jean-Pierre Bouvier, Sylvain Rougerie et Jean-Michel Portal. Un retour sur scène grâce à une tournée en province, en Belgique et en Suisse qui lui permettra d’aller à la rencontre de son public toujours aussi chaleureux et fidèle.

Grâce à son énergie et à son travail, Corinne élargit son champ d’actions et se bat pour produire des histoires magnifiques.

http://www.corinne-touzet.com/

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

“Interpol” sur TF1 : Interview de Corinne Touzet nouvelle héroïne de cette série

Message par Admin le Mar 4 Mai 2010 - 2:08


“Interpol” sur TF1 : Interview de Corinne Touzet nouvelle héroïne de cette série.




Corinne Touzet campe le capitaine Louise Verneuil, une femme chargée, au sein d'Interpol, de rechercher des personnes disparues à l'étranger. Dans cet épisode pilote, elle tente de retrouver deux enfants enlevés par leur père d'origine italienne.
Comment définiriez-vous Louise Verneuil ?
Très intuitive, Louise observe énormément. Elle a beaucoup d'instinct, un instinct presque animal. J'ai d'ailleurs proposé que le loup soit son animal totem et, en signe de clin d'œil, je porte un tee-shirt à l'effigie de cet animal dans la première scène du film... un cadeau de la styliste. Ce personnage possède de vraies failles et porte comme un fardeau une affaire de petite fille disparue qu'elle n'a jamais réussi à résoudre. Très douce, elle sait également se montrer extrêmement ferme. Représenter la force publique signifie posséder une autorité naturelle et, en tant que capitaine, Louise sait dégager de l'autorité et inspirer le respect.

Pourquoi avoir accepté ce projet ?
Je suis actuellement au théâtre dans Personne n'est parfait, un très grand succès. Mais j'ai arrêté la série Une femme d'honneur il y a deux ans et ce rendez-vous régulier avec le public commençait vraiment à me manquer. J'ai aussi accepté ce film parce qu'il traitait d'Interpol ! Cet organisme est une sorte de mystère, une entité méconnue. Me retrouver dans cet univers secret était passionnant. Nous connaissons tous les avis de recherche Interpol** et quand un enfant disparaît dans le monde, c'est à ce service que l'on fait appel. Or, ce domaine me touche particulièrement car je m'occupe depuis longtemps de la protection enfantine.

Vous revenez à un rôle d'agent de la force publique. Pourquoi ce choix et quelles sont les différences avec votre rôle d'adjudant-chef de gendarmerie dans Une femme d'honneur ?
Trois caractéristiques de Louise sont totalement à l'opposé de mon rôle dans Une Femme d'honneur. D'abord, en tant qu'agent d'Interpol, mon personnage a la possibilité de voyager et d'intervenir dans n'importe quel pays, à l'inverse de la police ou de la gendarmerie. La chaîne tient d'ailleurs à développer cette notion de missions à l'étranger dans les prochains épisodes, actuellement en écriture. Le second élément concerne la féminité assumée de mon personnage. Sur la Femme d'honneur, montrer cet aspect me faisait peur : porter un uniforme, de surcroît pour une femme, est très impressionnant et m'empêchait de jouer sur la gamme de la séduction. Avec Interpol, je vis comme une libération le fait d'être en civil et cela me permet d'aller vers des univers que je n'avais pas encore osé développer à la télévision : pour une fois, mon personnage est sensuel. Troisième point, j'aimais l'idée de former, au sein de cette structure qu'est Interpol, une équipe avec des personnes extrêmement différentes les unes des autres. Les membres de la gendarmerie nationale vivent ensemble, en caserne, dans une ambiance très familiale. Dans Interpol, c'est totalement l'inverse.

Ressemblez-vous à votre personnage ?
J'adore peindre, comme mon personnage. Grâce à cette activité, Louise sort du stéréotype du flic pur et dur ! Nous partageons aussi ce même instinct animal : j'ai parfois des intuitions très fortes. Je peux ressentir le danger ou la négativité chez certaines personnes. Nous sommes également secrètes et sauvages toutes les deux et nous avons en commun une indépendance et une liberté que j'ai toujours prônées chez les femmes. Ce rôle me permet de parler des femmes d'aujourd'hui et de leurs relations avec les hommes.

Pour préparer votre rôle, avez-vous rencontré des agents d'Interpol ? Le film retranscrit-il la réalité de cet organisme ?
Dès le départ, le metteur en scène et moi-même avions besoin de savoir où et comment les agents d'Interpol travaillaient. Malheureusement, au début, nous n'avions aucune autorisation pour accéder à cette agence. Lorsque les patrons de cet organisme ont finalement compris que la production voulait faire les choses dans le respect de leur activité, le réalisateur a eu le droit de réaliser quelques images sur le site afin d'en imprégner le scénario en cours d'écriture. Enfin, pendant le tournage, j'ai moi-même eu la possibilité de me rendre, en compagnie du metteur en scène, dans les bureaux d'Interpol, à Lyon, afin d'y rencontrer le personnel. Tous les agents sont très secrets, tous derrière leur ordinateur, dans leur bureau. Ils sont pour la plupart étrangers et parlent plusieurs langues. La chaîne a d'ailleurs voulu être au plus proche de la réalité et, même si cette spécificité n'est pas utilisée dans ce premier épisode, mon personnage parle quatre langues. Côté décor, des écrans sont installés partout : là encore, nous avons rendu cette réalité dans le film, très largement inspiré des locaux.

Le film possède des images époustouflantes de Lyon et de ses environs vues du ciel. Un mot sur le réalisateur, Eric Le Roux ?
La facture d'Interpol est très moderne, dans le cadrage et la réalisation. La lumière est très chaude, ce qui donne une ambiance particulière. Eric Le Roux est steady camer de formation, ce qui explique ces images. Cet instrument m'a toujours fascinée car il offre une fluidité extraordinaire.

Quelle était l'ambiance sur le tournage ?
Elle était super ! Lyon est une très belle ville que je connaissais peu. Nous étions dans le vieux Lyon, absolument magnifique, et j'ai été très agréablement surprise par la beauté des lieux. Nous avons tous énormément travaillé pour cet épisode pilote, avec beaucoup d'énergie.

Propos recueillis par Emmanuelle PAPIN, TF1

http://www.coulisses-tv.fr

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Corinne Touzet

Message par Admin le Mar 4 Mai 2010 - 2:19

Après “Une femme d'honneur”, Corinne Touzet fera son retour sur TF1 dans le pilote d'une nouvelle série “Interpol” diffusée jeudi 20 mai à 20:45.



L'histoire : Une équipe de policiers rattachée à Interpol a pour mission de traquer des fugitifs et de retrouver des personnes disparues à l'étranger. Les protagonistes, Louise Verneuil, une flic hantée par la disparition non élucidée d'une adolescente, le capitaine Kieffer, un policier d'Interpol, Charlie Mercier, une surdouée bardée de diplômes et le lieutenant Marciano, nouvelle recrue qui cherche un deuxième souffle, devront démêler des affaires aux ramifications internationales qui les conduiront de l'Italie à l'Allemagne ou la Tunisie, partout où peut se trouver un ressortissant français disparu ou en fuite.


Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Corinne Touzet

Message par seba2a le Mar 4 Mai 2010 - 2:29

merci j'adore Corinne
avatar
seba2a

Nombre de messages : 770
Age : 31
Localisation : ajaccio
Date d'inscription : 06/04/2010

http://jen-notre-etoile.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Corinne Touzet

Message par angel le Mar 4 Mai 2010 - 2:47

chouette une nouvelle série avec corinne,c'est dommage qu'ils ont arrêtés la série quand elle est gendarme j'aimai bien moi

angel

Nombre de messages : 667
Age : 26
Localisation : Bxl
Date d'inscription : 17/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Corinne Touzet - Studio Europe 1 le 7 mai 2010

Message par Admin le Ven 7 Mai 2010 - 18:08

Europe 1

19H
Michel Drucker et Wendy Bouchard recevront Jean-Luc Reichmann, Jeannie Longo et Corinne Touzet dans "Studio Europe 1
"

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Corinne Touzet

Message par Janice le Ven 7 Mai 2010 - 19:16

Pffft j'suis trop nulle lol je l'adore et j'ai loupé ce topic arf

Merciiiii Virginie ok
avatar
Janice

Nombre de messages : 606
Age : 47
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/01/2010

http://zazie7online.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Corinne Touzet article du Parisien du 8 mai 2010

Message par Admin le Lun 10 Mai 2010 - 21:57


Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Corinne Touzet

Message par Janice le Lun 10 Mai 2010 - 22:46

merci Virginie ;-)

Et j'ai hâte d'être au 20 mai pour découvrir la série Interpol oui
avatar
Janice

Nombre de messages : 606
Age : 47
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/01/2010

http://zazie7online.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Corinne Touzet magazine Télé 7 Jours mai 2010

Message par Admin le Lun 10 Mai 2010 - 23:07


Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Corinne Touzet sur les traces de... Sophia Loren

Message par Admin le Lun 10 Mai 2010 - 23:25

Corinne Touzet sur les traces de... Sophia Loren



Après la fin d'Une Femme d'honneur en 2007, les fans de Corinne Touzet rêvaient de la retrouver à la télévision. Ce sera chose faite dès jeudi soir avec le lancement d'Interpol, une aventure qui suit une équipe de super flics, menée par Corinne Touzet, à la recherche de fugitifs à travers le monde. Le premier épisode les conduira notamment en Italie.
Ce retour attire en tout cas tous les magazines télé qui lui consacre une interview. L'actrice pose même en tenue légère en couverture de Télé Loisirs.
En ce moment, l'actrice de 50 ans triomphe au théâtre avec Jean-Luc Reichmann. Ils sont tous les deux sur les planches dans Personne n'est parfait depuis le 12 mars. Emballée par cette aventure, grisée par les encouragements du public, Corinne Touzet prépare déjà sa prochaine production théâtrale.
Elle l'évoque cette semaine dans Télé Star : "J'ai acheté les droits d'Une journée particulière d'Ettore Scola. En fonction du succès d'Interpol, je serai sur scène à la rentrée 2010 ou 2011." Ce film italien de 1977 raconte une journée dans la vie d'Antonietta une mère de famille soumise à son mari et ses six enfants en 1938. L'Italie est alors en plein régime fasciste et Mussolini s'apprête à rencontrer Adolf Hitler.
De l'autre côté de la cour réside Gabriele, un intellectuel homosexuel. Avec Antonietta, ils vont suivre la rencontre des deux dictateurs à la radio, s'opposer idéologiquement avant de se reconnaître dans leur solitude. Devant la caméra d'Ettore Scola, Antonietta et Gabriele sont interprétés par deux géants du septième art : Sophia Loren et Marcello Mastroianni.
"Sophia Loren est mon égérie, et cette histoire est un chef d'oeuvre", lance avec enthousiasme Corinne Touzet. C'est en tout cas un vrai défi que d'interpréter cette rencontre "particulière" alors que se prépare une page de notre Histoire aussi terrifiante.
D'ici là, Corinne espère séduire son public avec Interpol. L'actrice a signé pour six épisodes qui devraient la conduire du Royaume-Uni à l'Europe de l'Est en passant sans doute par L'Egypte.
Rendez-vous jeudi à 20h45 sur TF1
http://www.purepeople.com/

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Corinne Touzet

Message par Janice le Lun 10 Mai 2010 - 23:33

Bah je viens de tt lire oui

Merciiii Virginie ^^
avatar
Janice

Nombre de messages : 606
Age : 47
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/01/2010

http://zazie7online.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Corinne Touzet prépare une pièce de théâtre

Message par Admin le Jeu 13 Mai 2010 - 15:51

Corinne Touzet prépare une pièce de théâtre;



Corinne Touzet fera son retour à la télévision avec une nouvelle série sur TF1. Cependant, la comédienne prévoit aussi de remonter sur les planches dans une nouvelle pièce de théâtre.
Corinne Touzet revient dès jeudi soir sur TF1 avec une nouvelle série policière. Intitulée Interpol, cette fiction nous emmène suivre les aventures d'une femme à la recherche de fugitifs dans le monde entier. Outre la télévision, la comédienne s'intéresse aussi au théâtre.
En effet, Corinne Touzet est depuis le 12 mars à l'affiche de Personne n'est parfait en compagnie de Jean-Luc Reichmann et prépare déjà sa prochaine pièce de théâtre. "J'ai acheté les droits d'Une journée particulière d'Ettore Scola. En fonction du succès d'Interpol, je serai sur scène à la rentrée 2010 ou 2011", avoue-t-elle à Télé Star.
Une journée particulière raconte un moment de la vie d'Antonietta, une mère de famille de six enfants et femme soumise à son mari dans l'Italie de 1938. Le pays est alors en plein régime fasciste et Mussolini s'apprête à rencontrer Adolf Hitler. Antonietta va faire la connaissance de son voisin Gabriele, un intellectuel homosexuel. Tous deux vont alors partager leurs idées et se reconnaître dans leur solitude.
Une histoire qui a d'abord été diffusée au cinéma en 1977 avec Sophia Loren dans le rôle d'Antonietta.

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Corinne Touzet: la mue de la gendarmette

Message par Admin le Ven 14 Mai 2010 - 14:14

Corinne Touzet: la mue de la gendarmette.



Oui, j’ai arrêté Une femme d’honneur en pleine gloire, mais je ne regrette pas, car ce que je suis en train de devenir m’intéresse beaucoup. J’ai gagné en maturité et en équilibre dans ma vie privée et professionnelle”. Ainsi parle Corine Touzet dans TV Magazine, ne cachant pas qu’elle a connu “ces deux dernières années ” des moments “difficiles”.
Oui, j’ai vraiment songé à tout arrêter (…) C’est le théâtre qui m’a redonné confiance”, dit encore la gendarmette passée au service d’Interpol pour un pilote qui pourrait devenir une série. En attendant, TMC continue de diffuser Une femme d’honneur qui culmina, sur TF1, avec plus de 9 millions d’adeptes.

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Corinne Touzet

Message par Janice le Ven 14 Mai 2010 - 17:17

Décidément hâte pour le téléfilm "pilote" merciiii Virginie ;-))
avatar
Janice

Nombre de messages : 606
Age : 47
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/01/2010

http://zazie7online.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Corinne Touzet avoue : "Oui, J'ai eu peur d'être oubliée..."

Message par Admin le Ven 14 Mai 2010 - 17:46

Corinne Touzet avoue : "Oui, J'ai eu peur d'être oubliée..."

Alors qu'elle cartonne au théâtre dans Personne n'est parfait (au théâtre des variétés, avec Jean-Luc Reichmann), Corinne Touzet revient à la télévision : l'ex-Femme d'honneur de TF1 revient en agent d'Interpol dans la série du même nom.
Une série audacieuse
Le pilote est pour l'instant un one-shot qui pourrait devenir une série, en cas de succès : elle incarnera le capitaine Louise Verneuil chargée de rechercher des personnes disparues à l'étranger. Aidée d'Antoine Kieffer (joué par Marc Grozy) et Marciano (joué par Thomas Cerisola), Louise Verneuil conduira une enquête qui la mènera en Italie.
Loin des séries françaises comme Navarro, Julie Lescaut ou Une femme d'honneur, Interpol se veut en adéquation avec les nouvelles attentes du public, comme le révèle Corinne Touzet au magazine Tvmag : "On s'inscrit dans la lignée de nouvelles séries françaises capables de répondre aux attentes de téléspectateurs rodés aux codes américains [...]. Les héros des années 90, comme Navarro ou moi, avaient la science infuse. Là, nous constituons une équipe. C'est un film chorale."
Une série audacieuse (voir les extraits dans les vidéos ci-dessus) dont le succès pourrait rebooster la comédienne qui a souffert de l'avis blessant de certains professionnels : "Comme j'ai eu la chance de faire beaucoup de choses qui ont réussi, cela a suscité de la médisance et de la jalousie chez certains producteurs et diffuseurs. Avant j'étais trop fragile pour encaisser ça, et j'ai morflé..."
Peur d'être oubliée ?
Désormais aguerrie, la future grand-mère (en tout cas, c'est son souhait !) s'assume : "Oui, j'ai eu peur d'être oubliée et je le dis sans honte. C'est la base de notre métier, non ? Que fait-on à part chercher l'amour des autres toute sa vie ?".
Corinne Touzet n'est pas du tout oubliée et vous allez lui prouver le jeudi 20 mai en prime time sur TF1

http://www.purepeople.com

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
et Séries Policier

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
et Séries Policier

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
et Séries Policier
Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
et Séries Policier


Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Corinne Touzet- Je suis un peu médium - magazine France Dimanche mai 2010

Message par Admin le Ven 14 Mai 2010 - 17:59


Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Corinne Touzet

Message par Janice le Ven 14 Mai 2010 - 21:53

Lol le dernier article ^^
merci Virginie ;-)
avatar
Janice

Nombre de messages : 606
Age : 47
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/01/2010

http://zazie7online.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Corinne Touzet, de la gendarmerie à « Interpol »

Message par Admin le Dim 16 Mai 2010 - 14:41

Corinne Touzet, de la gendarmerie à « Interpol »



Elle a passé sa jeunesse à Boulogne-sur-Mer. Corinne Touzet, l'une des actrices préférées des Français, revient à la télé dans « Interpol », une séri e qui se veut résoulment moderne.

PROPOS RECUEILLIS PAR ISABELLE RAEPSAET > isabelle.raepsaet@nordeclair.fr
Retour à la télé. Ce rendez-vous avec le public me manquait. Actuellement, je joue au théâtre (Personne n'est parfait , ndlr) et c'est plein tous les jours jusqu'au troisième balcon. Les gens viennent de toute la France, mais souvent, pendant les séances de dédicaces, ils me disent que je leur manque à la télé. Quand on m'a proposé Interpol, j'ai aimé la modernité du projet et j'ai eu envie de faire plaisir à ces gens. J'ai donc accepté.

Voyages. C'est aussi une des raisons qui m'ont fait accepter cette série. Dans chaque épisode, on doit se rendre à l'étranger. 6 épisodes sont en cours d'écriture et ils vont nous emmener en Angleterre, en Turquie, en Égypte. J'adore voyager alors une proposition comme celle-là, je ne pouvais pas la refuser...
Modernité. Je trouve le résultat très moderne. La lumière, l'image, la musique : ils ont voulu donner à la série un look à l'Américaine. J'en ai assez d'entendre que les séries françaises sont ringardes. Bien sûr, il y a une question de moyens par rapport aux États-Unis, mais on est dans le coup. Et je crois qu'Interpol peut plaire à tous. Même aux jeunes.
Louise Verneuil. Louise Verneuil est capitaine à Interpol. Je veux faire d'elle une femme moderne. Qu'elle puisse dire à un homme : tu me plais. Les jeunes filles m'aiment parce que j'ai l'air indépendante. Je veux donner à Louise cette indépendance. Elle est attirée par Marciano, le nouvel inspecteur, mais il y a d'un autre côté sa relation avec Antoine - sans doute ont-ils eu une liaison par le passé.
Va-t-elle sauter le pas ? Je ne sais pas mais cette question m'intéresse. J'aime aussi le fait que sa maison soit son terrier. Elle est comme un animal. C'est son refuge.
Ressemblances. Elle peint, comme moi. Une affaire l'a rendue insomniaque comme je l'ai moi-même été pendant 7 ans après la naissance de ma fille. Elle est sauvage, épidermique, et elle marche à l'instinct. Moi aussi. Si je ne sens pas les choses, je ne les sens pas, il n'y a rien à faire. Je la voudrais comme ça, quitte à ce qu'elle se trompe. C'est fini le temps des séries où le héros ne fait jamais d'erreur, a toujours raison... Quand je regarde 24h ou FBI : porté disparu, je vois des héros qui ne sont pas parfaits. Ils ont des défauts, ils peuvent être déprimés, boire. J'aime ça. Alors qu'en France, on n'ose pas encore vraiment.
Look. L'uniforme de la Femme d'honneur, c'était un peu lourd à porter. Moi, je suis plutôt jeans et baskets mais TF1 voulait que Louise soit très féminine, sensuelle.
Fil rouge. Louise n'a pas réussi une mission. Il y a une petite fille qu'elle n'a jamais retrouvée. Elle l'évoque dans cet épisode, mais cette affaire va revenir en fil rouge. C'était une idée qui m'intéressait beaucoup. Moi-même, ça fait une dizaine d'années que je suis très touchée par ce genre de choses. Je pense à Estelle Mouzin, peut-être séquestrée, peut-être morte. Je pense à ses parents qui attendent et espèrent. En tant que flic, on a une responsabilité qui fait qu'on ne peut pas dormir tant qu'on n'a pas retrouvé le disparu.
Crédibilité. On est allé au siège d'Interpol à Lyon. Le metteur en scène et le chef décorateur se sont beaucoup inspirés des véritables locaux. Et Interpol nous a autorisés à utiliser leur nom et leur logo, ce qui est tout à fait exceptionnel. Le bâtiment d'Interpol est extrêmement impressionnant. Un grand hall en verre, avec la lumière qui vient du ciel et ce logo géant par terre...
Et après ? On est suspendu à l'audience. Mais TF1 a quand même mis 6 autres épisodes en écriture...w

http://www.nordeclair.fr

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Corinne Touzet

Message par Janice le Dim 16 Mai 2010 - 15:01

Miciii bcoup Virginie ;-)
Vivement jeudi :p
avatar
Janice

Nombre de messages : 606
Age : 47
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/01/2010

http://zazie7online.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Corinne Touzet

Message par Janice le Jeu 20 Mai 2010 - 18:49

Un ptit up pour Corinne et ceux qui ont envie de la retrouver
C'est todayyy ;-)
avatar
Janice

Nombre de messages : 606
Age : 47
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/01/2010

http://zazie7online.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Corinne Touzet

Message par Janice le Ven 21 Mai 2010 - 8:52

D'autres ont regardé hier ?!

Moi viiiii j'l'attendais lol j'ai trouvé ça bien sympa j'ai hââte de voir les épisodes prochains et j'adore vraiment Corinne et comme on ne la voit qu'à la télé on en profite
avatar
Janice

Nombre de messages : 606
Age : 47
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/01/2010

http://zazie7online.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Audiences 20 mai : Interpol, avec Corinne Touzet, leader

Message par Admin le Ven 21 Mai 2010 - 10:54

Audiences 20 mai : Interpol, avec Corinne Touzet, leader





Hier soir, à 20h45, TF1 diffusait l'épisode pilote de "INTERPOL"- Le dernier cercle.

Cet épisode inédit, interprété par Corinne Touzet dans le rôle du capitaine Louise Verneuil, chargé au sein d'Interpol de rechercher des personnes disparues à l'étranger, s'est placé largement en tête des audiences de la soirée, communique la chaîne, en réunissant plus de 6.5 millions de téléspectateurs (26.4 % de part d'audience). "Cette fiction policière a particulièrement séduit le public féminin avec 29.1 % de part d'audience", précise la Une. Chiffres Médiamat - Médiamétrie.

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Corinne Touzet

Message par Janice le Ven 21 Mai 2010 - 11:40

merci Virginie ;-)
Et voui j'ai kiffé lol et mon intuition m'a pas trompée elle craque déjà pour l'inspecteur Marciano
avatar
Janice

Nombre de messages : 606
Age : 47
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/01/2010

http://zazie7online.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Corinne Touzet - Interview magazine Célébrité mai - juin 2010

Message par Admin le Ven 18 Juin 2010 - 20:13


Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Corinne Touzet

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum