Hélène Segara

Page 6 sur 43 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 24 ... 43  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Hélène Segara

Message par Mélanie le Lun 3 Nov 2008 - 16:58

merci pour l'info
avatar
Mélanie

Nombre de messages : 141
Age : 26
Localisation : france
Date d'inscription : 02/01/2008

http://patrick-fiori-a-vie.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hélène Segara

Message par Admin le Jeu 6 Nov 2008 - 15:49

Hélène Segara vous parle de son tour du monde...


Actuellement en pleine préparation de sa tournée, Hélène Ségara nous a parlé de son nouvel album, Mon pays c'est la terre, dans lequel elle revisite des chansons du monde, en français.

Avant de repartir sur les routes de France, du Maghreb et des pays de l'Est, l'artiste propulsée sur le devant de la scène par la comédie musicale Notre Dame de Paris en 1998 a voulu expliquer son goût pour les musiques venues d'aileurs.

Irlande, Algérie, Israël, Etats-Unis, Afrique et bien sûr Arménie (dont elle a des origines), sont mis à l'honneur dans cet opus de 16 titres, disponible le 17 novembre prochain. Un disque pour le moins original, préparé avec son équipe dont fait partie son mari Mathieu Lecat, qui ne manquera pas de vous faire voyager.

Rencontre avec une artiste simple, qu'on vous laisse découvrir dès à présent dans la vidéo ci-dessus.

A noter qu'Hélène Segara sera la marraine de la soirée des Trophées du coeur, qui fête le 19e anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant, le 20 novembre dès 20h45 sur la chaîne jeunesse Gulli.

Interview réalisée par SB.

La vidéo ICI

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hélène Segara

Message par Marie Rose le Jeu 6 Nov 2008 - 18:52

Merci virginie,on va avoir une jolie promo.

_________________
avatar
Marie Rose
Modérateur

Nombre de messages : 6247
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 29/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hélène Segara

Message par Admin le Dim 9 Nov 2008 - 17:52

«Je suis partout chez moi»

8 novembre 2008 - ENTRETIEN MANUELA GIROUD

CHANSONHélène Segara dit sa foi en l'unité du genre humain via un tour du monde en chansons intitulé «Mon pays c'est la terre».


«A chaque album, c'est une page de ma vie que je tourne.» Avec «Mon pays c'est la terre», Hélène Segara se souvient de ses tout débuts. Elle avait 15 ans et chantait des reprises dans les bars, en sept langues. Elle revient aujourd'hui à ses premières amours, adaptant en français une quinzaine de chansons du patrimoine mondial comme «Asimbonanga» (Afrique), «Yerushalayim Shel Zahav» (Israël), «Sodade» (Cap-Vert) ou «Podmoskovnie Vetchera» (Russie). Avec une idée forte en fil rouge: «Montrer l'unité du genre humain, dire qu'aujourd'hui on ne peut plus ne pas se sentir concerné par ce qui nous entoure.»
La musique est votre sésame?
Exactement, je suis partout chez moi, où que je chante. La musique est une clé qui ouvre toutes les portes, et ça c'est un vrai cadeau que mon métier m'a donné. Une phrase que j'aime beaucoup dit: le voyageur, c'est celui qui visite les lieux et le pèlerin est celui qui est traversé par eux. Moi, je me sens pèlerine, les choses me traversent, elles me laissent des marques indélébiles.
Dans l'adaptation de «Sodade» vous demandez «Qu'est-ce qu'on va faire avec ce monde»; que répondez-vous?
J'ai des sentiments mêlés: la joie, la beauté de ce qui nous entoure et le désespoir de ce qu'on en fait, parce que l'homme est un prédateur pour lui-même. Des fois, je doute qu'on arrive à changer les choses, d'autres fois, je me dis qu'on peut le faire, si on se réveille à temps. Il faut garder la foi, sinon tout est fini... Une chose est sûre, je ne crois pas à un homme tout seul qui se bat contre des moulins à vent; il n'y a que le nombre qui peut faire changer les choses.
Quel sens a le mot «carrière» pour vous?
Je ne suis pas carriériste, je suis à fleur de peau. Je ne sais pas mentir, ce qui ne plaît pas à tout le monde. Je suis aussi mère de famille et parfois je ne sais pas comment gérer l'un et l'autre... Je suis assez transparente, il n'y a pas deux personnages en moi, celle que je suis à la maison est à peu près la même que celle que je montre. A la naissance de mes enfants, je me suis demandé si j'avais vraiment envie de continuer, parce que c'est le plus beau métier du monde quand on a la création, l'échange avec le public, et à la fois, quand on aime être dans l'ombre, c'est un des métiers les plus exposés qui existent.
Comme si vous n'étiez pas vraiment faite pour ce métier?
Quand ç'a été le succès avec «Notre-Dame», je me perdais, ça me faisait peur, ça allait trop vite. Je n'ai pas pu le savourer... C'est un beau métier mais il a aussi un côté superficiel, avec une espèce de compétition, d'hypocrisie, ça m'abîme beaucoup, donc je me sens un peu atypique par moments. J'aime les gens, je suis très ouverte, mais il y a des réactions qui me blessent profondément, donc souvent je me dis que je suis bien chez moi!
Je n'ai pas fait ce métier pour la gloire, sincèrement, je suis aussi bien devant 10 personnes que devant 10 000, mais je ne sais pas ce qui va se passer. Tant que je pourrai faire des choses qui me ressemblent, qui sont sincères, ça va. Si un jour on m'impose des choses qui doivent être commerciales, je crois que ça m'enlèvera toute envie, toute spontanéité.

Source:http://www.lenouvelliste.ch

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

« On n'est pas couché » le 29 novembre

Message par Admin le Mer 12 Nov 2008 - 0:29

Laurent Ruquier présentera une nouvelle fois en direct son émission
« On n'est pas couché »

Le Samedi 29 novembre :Hélène Segara sera sur le plateau

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hélène Segara

Message par Emlyn le Dim 16 Nov 2008 - 4:12

"Les enfants de la télé" le lundi 24 novembre à 12h ou 17h (spéciale noël) avec Hélène Segara, Patrick Bruel, Gérard Lanvin, Gérard Jugnot, etc."

Emlyn

Nombre de messages : 4212
Age : 30
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 24/03/2008

http://www.myspace.com/lyn_musik

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hélène Segara

Message par adeline85 le Dim 16 Nov 2008 - 21:06

album qui nous fais voyager à travers le monde !! pas mal de coup de coeur !! même si cela change beaucoup de ce qu'elle a pu faire avant je pense qu'au fil des écoutes je vais accrocher... mais ca ne sera pas mon alum fétiche !! bravo à elle pour ce voyage !!!
avatar
adeline85

Nombre de messages : 331
Age : 30
Localisation : quelque pars en vendée ...
Date d'inscription : 21/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Hélène Ségara Otption Musique le 17 novembre 2008

Message par Admin le Lun 17 Nov 2008 - 12:28

L'album d'Hélène Ségara

Très attendu par ses nombreux fans, le nouvel album d'Hélène Ségara est intitulé "Mon pays, c’est la terre".La chanteuse française revient aux grandes mélodies qui l’ont faite connaître à l’aube de l’an 2000. Selon l'artiste, chaque chanson est consacrée à un pays du monde en particulier, ce qui change des thèmes de ses précédents albums. Il semblerait ainsi qu’Hélène Ségara ait choisi de prendre un nouveau cap afin de plaire à un public plus hétéroclite

A l'occasion de la sortie de l'album "Mon pays, c’est la terre", Option Musique consacre une journée spéciale à Hélène Ségara le lundi 17 novembre 2008. Après les infos de 5h à 19h, l'artiste française s'exprime au micro de Stéphane Thiebaud et un extrait de l'album est proposé sur les ondes. Chaque heure, un exemplaire de l'album vous est offert.

http://www.rsr.ch

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Jeux Chérie FM Gagnez des place pour l'Olympia

Message par Admin le Lun 17 Nov 2008 - 17:50


Lots à gagner :


  • Des places de concert pour Hélène Ségara les 22 et 23 novembre à l'Olympia
Révélée par la comédie musicale "Notre Dame de Paris", Hélène Segara est devenue rapidement l'une des "chanteuses à voix" les plus populaires de l'hexagone.


Inscription

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Interview Direct Soir du 17 novembre 2008

Message par Admin le Lun 17 Nov 2008 - 20:58


Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hélène Segara

Message par Audrey le Mar 18 Nov 2008 - 22:01

Merci beaucoup
avatar
Audrey

Nombre de messages : 831
Age : 32
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 23/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Femme Actuelle:“Mon Pays c’est la Terre”, entretien avec Hélène

Message par Admin le Jeu 20 Nov 2008 - 9:01


Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Magazine Gala du 19 novembre 2008

Message par Admin le Jeu 20 Nov 2008 - 9:43



Dernière édition par Virginie le Ven 5 Déc 2008 - 9:42, édité 1 fois

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hélène Segara

Message par Terminator le Jeu 20 Nov 2008 - 12:22

Merci beaucoup pour cette super vidéo et pour les scans.

Terminator

Nombre de messages : 1400
Age : 56
Localisation : Tournai
Date d'inscription : 13/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les Trophées du Coeur, ce jeudi 20/11 sur Gulli

Message par Admin le Jeu 20 Nov 2008 - 13:08

Les Trophées du Coeur, ce jeudi 20/11 sur Gulli



Le 20 novembre 1989, l'Assemblée générale des Nations Unies adoptait la Convention Internationale des Droits de l'Enfant
La chaîne jeunesse GULLI profite des 20 ans de cette convention pour rappeler l'importance de ces droits et de ceux qui s'impliquent pour les faire respecter.

Des enfants qui s'engagent seront à l'honneur lors d'une soiée spéciale diffusée sur la chaîne ce jeudi soir. Présentée par David Antoine, aidé d' Hélène Ségara, marraine de l'émission. Avec Jean-Jacques Ansellem à la réalisation de ce 90 minutes.

Six enfants recevront des mains de personnalités les premiers Trophées du coeur.

Parmi ces enfants, Victor 10 ans, chef de file d'un projet de récolte de jouets pour les enfants d'un village du Cameroun, Louis 13 ans, qui aide l'association Les Toiles enchantées, ou encore Victoria, 9 ans, qui peint et vend des assiettes pour venir en aide à "Action contre la faim".

Parmi les personnalités attendues, Mimie Mathy, Véronique Genest, Soprano.

Des variétés sont prévues, avec sous réserve Sofia Essaïdi, Grégoire, Shéryfa Luna, la troupe du soldat rose, Nadiya...Hélène Ségara interprètera "Qu'est-ce qu'on va faire de ce monde ?".

Photo : Hélène Ségara et David Antoine avec de gauche à droite N'nabintou, Victor, Samira, Victoria, Louis et Joséphine. Copyright : Gérard Bedeau.




Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hélène Segara

Message par rose bleue le Ven 21 Nov 2008 - 0:21

Merci beaucoup,très jolie la photo

rose bleue

Nombre de messages : 332
Age : 52
Localisation : Bxl
Date d'inscription : 08/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les peoples vont faire leur premier one man show à Noël sur Fr 2!

Message par Admin le Ven 21 Nov 2008 - 0:38

Laurent Ruquier présentera, pendant les fêtes de noël, une nouvelle émission sur France 2 au cours de laquelle 8 personnalités vont fouler pour la première fois les planches d'un théâtre.

Face à des humoristes confirmés, et face à un vrai public, ces 8 personnalités vont faire leur premier stand up ! C'est au « Le Palace » à Paris que se déroulera cette émission.Voici les personnalités qui vont relever ce défi :

Seront sur scène pour leur premier one-man (women) show : Hélène Segara, Véronique Genest, Pierre Bellemare, Thierry Ardisson, Philippe Lucas, Christine Bravo et deux autres personnalités en attente de confirmation.

Pour les juger, Laurent Ruquier sera entouré de Franck Dubosc, Michèle Bernier, Anne Roumanoff. A noter que Michael Gregorio fera une apparition au cours de cette soirée.

Venez en avant-première assister à cette grande soirée, des invitations vous sont offertes !
Lundi 15 Décembre 2008
De 18:30 à 23:00


http://www.coulisses-tv.fr


Dernière édition par Virginie le Mar 9 Déc 2008 - 19:19, édité 1 fois

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Paris Math du 20 au 26 novembre 2008

Message par Admin le Ven 21 Nov 2008 - 7:48


Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Le Parisien du 22 novembre 2008

Message par Admin le Sam 22 Nov 2008 - 11:15


Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hélène Segara

Message par Admin le Sam 22 Nov 2008 - 11:25


Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Interview du 21 novembre 2008

Message par Admin le Sam 22 Nov 2008 - 23:55

Hélène Segara en interview sur les terres de PTiTBloG !




Spoiler:
Hélène Segara vient tout juste de lancer son nouvel album 'MON PAYS, C'EST LA TERRE' dans les bacs, un album concept composé de 16 reprises de standards de divers pays, notamment 'SODADE' de Cesaria Evora qu'elle présente en premier single sous le titre 'Qu'est-ce qu'on va faire avec ce monde ?' ! A quelques heures de son passage à la Star Académy, retrouvez les confidences d'Hélène Segara qui vous présente son nouveau projet... c'est parti !
Bonjour Hélène Segara et bienvenue sur PTiTBloG. Tu proposes un album mêlant des chansons venant du monde entier. Tu as des origines italiennes et arméniennes. Que te reste-t-il aujourd’hui de ces origines ?
Nos racines nous rattrapent de plus en plus fort avec le temps, l'Italie est mon berceau de soleil, l'Arménie touche quelque chose de profond qui me bouleverse. Je suis métissée et profondément méditérranéenne . Une vraie femme du sud mais en me rendant dans des pays différents j'ai eu le bonheur de me sentir partout chez moi... Quel cadeau... Je suis une enfant de la Terre.
Ton 4ème album studio Quand l’éternité… te voyait évoluer vers des sonorités plus rock où tu abordais des thèmes comme l’absence, la mort, l’espérance… Comment as-tu abordé l’élaboration de ce 5ème opus ?
C'était un album plus adulte et très personnel que j'ai adoré. Un album thérapie. Et quand les blessures sont refermées , l'énergie est tout autre et on aime se tourner vers les autres d'où cet opus pour le monde et puis j'aime aller là où l'on ne m'attend pas...
Tu as choisi de reprendre des chansons du monde entier. Comment as-tu fait ta sélection ?
Cela a été la 1ère grande étape de ce long projet que je mûrissais depuis des années J'ai écouté énormément de chansons de tous pays pour faire ma sélection qui s'est portée sur ceux qui me touchaient le plus et qui m'allaient le mieux.
T’es-tu plus attachée à la musicalité, aux thèmes, aux interprètes des morceaux d’origine ?
Je crois à la musicalité mais surtout au fait qu'on a tous entendu ces chansons sans vraiment savoir d'où elles viennent et quelle culture elles expriment.
Tu avais écrit la plupart des textes sur ton précédent album. Qu’en est-il pour celui-ci ?
J'ai fait la plupart des adaptations en français. C'était assez difficile car je me sentais prisonnière de la phonétique des langues et je voulais que les mots en français chantent autant... Mon fidèle Michel Jourdan (Elle tu l'aimes, Vivo per Lei ) en a adapté deux.
Est-ce différent de poser des mots sur des morceaux qui ont déjà une histoire ?
Oh que oui !!! On devient prisonnier de ce qui avait été exprimé. Difficile de s'en détacher et d'écrire autre chose qui sonne et dont le sens nous plaise autant.
Beaucoup de titres choisis sont des titres interprétés originellement par des femmes. Est-ce un choix ou un hasard ?
Pas tant que ça , mais c'est peut être un hasard ou l'inconscient. Je n'y ai pas pensé...
Ce choix de titres t’entraîne plus vers l’évocation du monde, de l’amour universel, de la paix que vers des évocations personnelles. Etait-ce un besoin pour toi ?
C'est une facette importante de ma personnalité, je suis heureuse que cet album permette de le révéler davantage. Je suis depuis toujours pour l'unité du genre humain. La musique dépasse tant de frontières, c'est un visa universel et aussi un magnifique instrument pour faire passer un message de paix .
Tu ne fais pas de simples adaptations en français. Dans beaucoup de titres, plusieurs langues se mélangent comme avec Jérusalem en or ou Apprends-moi. Pourquoi ce choix ?
A l'origine,je voulais interpréter chaque morceau dans sa langue originelle mais j'ai adapté pour le public français et les radios.
Peux-tu nous parler du premier extrait Qu’est-ce qu’on va faire avec ce monde qui reprend Saudade de Cesaria Evora ?
C'est un titre plein de soleil qui interroge innocemment comme le ferai un enfant "Qu’est-ce qu’on va faire avec ce monde?". "Saudade" est un mot intraduisible en français ; je dirais "l'ivresse de la mélancolie" .J'ai écrit "désespoir mêlé de joie" pour la beauté de ce que nous avons et le désespoir de ce que nous en faisons... Je ne me pose pas en donneuse de leçon, j'interroge... La prise de conscience a commencé, quand passerons nous à l'acte ???
Avec d’ Ici, tu proposes un très joli duo avec Maurane. Peux-tu nous parler de cette collaboration avec la chanteuse belge ?
Maurane est mon amie et bien avant qu'elle le soit j'ai toujours pensé qu'elle était une de nos plus belles voix .Nous avions partagé des duos en télé ou sur les Restos du Coeur, jamais sur un album. J'ai tout de suite pensé à elle et elle m'a comblée...
Tu as fait des duos avec Andrea Bocelli, Laura Pausini, Bruno Pelletier entre autres. Que t’apporte le fait de chanter en duo ?
Le partage, l'amitié. Chanter en duo c'est le plaisir de l'autre , de l'harmonie, s'oublier face à la beauté et à l'unisson. J'adore les duos !!!
Tu repars en tournée à la fin de l’année et tu passeras notamment par l’Olympia de Paris les 22 et 23 novembre. Que réserves-tu à ton public cette fois-ci ?
Un véritable voyage , je vais kidnapper les gens dans ma bulle pour une soirée et les emmener autour du monde. Il y aura beaucoup de surprises dont une grande que je ne peux révéler... c'est très excitant!
Ta tournée est nommée « Un tour de la Terre », comptes-tu te produire dans d’autres pays que les pays francophones ?
Oui nous allons partir dans les pays de L'Est, le Maghreb, les îles, beaucoup d'autres pays où je suis allée et peut être l'Asie.
Comment vas-tu intégrer toutes ces cultures dans un même spectacle ?
Je chanterai une chanson dans la langue de chaque pays, pour le reste je ne m'inquiète pas, la musique est un langage universel.
Que peut-on te souhaiter pour la suite de ta carrière ?
Ne pas décevoir le public . Durer et avec autant d'envie, de passion et de plaisir
Pour terminer cette interview, un dernier mot pour les lecteurs de PTiTBloG ?
Un petit mot pour qu'ils gardent l'espoir face aux épreuves quotidiennes et plein de tendresse.
Merci d’avoir pris le temps de répondre à nos questions. Bonne continuation à toi.
Merci Laure, à bientot !

Merci beaucoup Hélène Ségara d'avoir pris le temps de répondre à nos questions. On rappelle que ton nouvel album 'MON PAYS, C'EST LA TERRE' sera dans les bacs dès le 17 novembre et que tu es actuellement en tournée dans toute la France, et notamment les 22 et 23 novembre prochain à l'Olympia de Paris. Merci !
http://www.ptitblog.net


Dernière édition par Virginie le Lun 24 Nov 2008 - 10:16, édité 1 fois

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hélène Segara

Message par Emlyn le Dim 23 Nov 2008 - 1:25

j'adore cette chanson .... ^^

Emlyn

Nombre de messages : 4212
Age : 30
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 24/03/2008

http://www.myspace.com/lyn_musik

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hélène Segara

Message par Elo le Dim 23 Nov 2008 - 23:50

Je vous conseille à tous ce magnifique spectacle
avatar
Elo

Nombre de messages : 259
Age : 27
Localisation : 92/93
Date d'inscription : 24/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Interview Shot Actu du 17 novembre

Message par Admin le Lun 24 Nov 2008 - 0:06



Spoiler:
A l’occasion de la sortie de Mon Pays c’est la Terre, Shotactu est allé à la rencontre d’Hélène Segara. Au menu, pas mal de révélations et d’explications sur ce nouvel album, sa relation avec ses fans, des seins, des blagues, des jeux de mots… Une interview made in Shotactu avec l’une des artistes les plus adorables de la scène française.

ShotActu : Ton nouvel album « Mon pays c’est la Terre » sort le 17 novembre. Peux-tu nous le présenter en quelques mots ?

Hélène Segara : C’est un album qui offre un voyage autour du monde, à travers des chansons du monde entier, qui a un message d’unité très simple c’est-à-dire que la musique n’a pas de frontières, pourquoi nous on en aurait entre être humains ?

ShotActu : Beaucoup de tes fans semblent avoir vécu une expérience particulière et très forte avec l’album « Quand l'éternité » et craignent qu’une chose : être déçus. Que peux-tu leur dire pour les rassurer ?

Hélène Segara : Je les ai déjà un peu rassurés, je suis allée un petit peu sur mon forum officiel (pour consulter le forum cliquez ici). Je comprends leur attachement à « Quand l’éternité » parce que c’était un album qui était tellement personnel, tellement intime pour moi… C’était un album un petit peu thérapie pour moi, qui abordait le deuil, l’absence. Les gens qui se sont reconnus dans cet album ont cherché à cicatriser avec cet album, comme moi, et forcément, quand les cicatrices se referment, il est assez important, une fois qu’on va mieux, de se dire maintenant je peux me tourner vers les autres. Alors, je sais qu’il y a beaucoup dans mon public d’âmes très sensibles, de personnes fragiles et je ne sais pas s’ils se sentent assez fort pour se tourner vers les autres mais je crois que se tourner vers les autres c’est se guérir aussi. Et puis être à l’écoute du monde, parler du monde, parler de l’unité, c’est aussi une forme de guérison. Je crois en fait que c’est à travers le premier extrait, « Sodade », qu’ils se sont inquiétés parce qu’on a choisi ce premier extrait qui n’est pas du tout à l’image de tout l’album parce qu’il était plus léger, plus ensoleillé dans un moment où effectivement les gens sont un peu moroses. C’est pour ça qu’on a fait ce choix là. C’est vrai que « Sodade » c’est une chanson assez répétitive, comme l’est la version de Cesaria Evora (« Qu’est-ce qu’on va faire avec ce monde »), la question est posée d’une manière assez légère, comme le ferait un enfant, mais sous un aspect léger il y a quand même un vrai message dans cette chanson. Il n’y a pas de traduction pour « Sodade », ça n’existe pas en français. On pourrait dire que c’est l’ivresse de la mélancolie. Quand Cesaria a sorti cette chanson, elle parlait de la mélancolie qu’elle a loin de chez elle. Moi j’avais envie de parler de « Sodade » en disant « désespoir mêlé de joie » tout simplement, parce que la joie et le bonheur de tout ce qui nous entoure et tout le désespoir que l’on peut en faire, tout le gâchis qu’on peut en faire.
Moi, cet extrait, je le trouve très reposant et très apaisant mais il est pas à l’image du reste de l’album… Mes fans aiment une certaine profondeur, je parle ici de la base de vrais fans, et je crois qu’ils vont retrouver ça dans d’autres titres de l’album comme « Si j’avais moins peur » ou « La complainte de la butte » que j’aime vraiment beaucoup. Y a des ambiances très profondes comme ils les aiment.
Comment se sont décidés les choix des chansons qui seraient reprises, le choix des pays ?

Hélène Segara : C’est un projet que j’avais depuis plusieurs années. En rentrant de Russie, j’étais vraiment convaincue que je ne pouvais plus aller à l’étranger et recevoir autant du public en ayant les mains vides et puis j’avais vraiment envie de faire ce voyage. En plus, on est tous des fils ou des petits-fils d’immigrés, on a plein de cultures qui nagent en nous et qui ne demandent qu’à émerger. Moi j’ai connu ça quand je suis partie en Arménie pour la première fois. Le premier travail, ça a été de faire la sélection des morceaux, donc j’ai choisi plusieurs morceaux pour chaque pays, et après j’ai vraiment choisi celui qui résonnait le mieux en moi, qui m’allait le mieux, qui me touchait le plus et qui me ressemblait le plus. Le deuxième travail, c’est les adaptations en français parce que mon but était de les chanter dans les langues originelles mais, tout simplement par rapport à des quotas radios, c’était important aussi d’avoir du français donc j’ai travaillé sur les adaptations pendant pas mal de temps. C’était assez difficile parce que je partais d’un texte déjà existant dans une langue qui n’était pas la mienne et qui souvent avait une musicalité très différente. Si tu mets à la place un mot qui ne sonne plus du tout pareil, ça perd tout son charme donc c’était compliqué de donner le sens que je voulais donner à l’album tout en étant prisonnière des sonorités que je voulais garder.

C’est donc pas de la traduction mot pour mot ?

Hélène Segara : Non, en prenant par exemple la chanson « Si j’avais moins peur » (Mna Na Heireann), c’est une chanson qui date du XVIème siècle, qui avait été aussi reprise par les Christians, la chanson « Words », si tu traduis cette chanson, ça donne « si je pouvais trouver les mots pour te dire que je suis désolé »… Donc ça peut pas le faire ! Et en plus, dans certaines traductions de certains textes, par exemple la chanson chinoise qui est magnifique (« Ma Plus belle image » (Mu Yang Gu Niang)), quand j’ai eu sa traduction venue de Chine, ça parlait d’une bergère qui a peur que son maître tape son agneau avec un bâton… Donc si tu veux, ça m’intéresse pas vraiment d’aborder ce sujet ! C’est en fait une chanson traditionnelle très vieille qui correspond pour eux à notre « Frère Jacques » à nous, on l’apprend dans les écoles aux enfants. Donc j’ai cherché des personnes pour m’aider à adapter cette chanson en français avec un tout autre texte et personne n’y arrivait, et finalement j’ai pondu un texte sur tous les beaux moments d’une vie qu’on range dans sa mémoire comme ça jusqu’au dernier instant.

Un petit mot sur ton duo avec Maurane ? Comment avez-vous décidé de collaborer, pourquoi ce titre (« D’ici ») et pas un autre ?

Hélène Segara Tout simplement parce que Maurane est une grande amie et que je suis extrêmement fan de sa voix qui est un velours très rare et puis on a souvent chanté ensemble pour Les Restos du cœur ou des plateaux télé, mais on n’avait jamais enregistré de duo ensemble. Lorsque j’ai commencé à écrire le texte de « Greensleeves », qui est une chanson traditionnelle anglaise de 1490, si tu veux, ce texte est très romantique, mais moi j’ai voulu écrire sur la façon dont notre regard pouvait être faussé sur les choses, c’est-à-dire que t’es devant ta télé, tu regardes les infos et tu vois qu’il y a des choses graves qui se passent dans le monde mais je crois que tu ne peux pas mesurer l’ampleur parce que t’es pas sur le terrain. Donc notre regard est forcément faussé dans notre petite maison bien douillette sur tout ce qu’il se passe ailleurs. Voilà, le premier sens de mon texte, c’est celui-là, et en même temps je parle de deux personnes qui vont se rencontrer et de deux amies qui vont se retrouver et s’unir. En pensant à cette amitié chantée, je pensais beaucoup à Maurane, donc je lui passe un petit coup de fil et je lui dit ‘écoute ça te dirait pas qu’on fasse cette chanson ensemble ?’, elle m’a dit ‘j’adore cette mélodie’ et elle a accepté tout de suite. On a enregistré ça en une heure même pas, moi ébahie par ce qu’elle faisait puis les choses se sont vraiment faites toute seules, c’était magnifique.

Le fait que tous tes textes ne soient pas en français, tu ne penses pas que ça puisse déstabiliser ton public qui aime chanter avec toi ?

Hélène Segara:Je ne crois pas parce que je trouve que d’abord que le public a une capacité d’adaptation magnifique et puis il est de plus en plus tourné vers l’extérieur, on est dans une société de métissage, y a beaucoup d’origines différentes qui se mélangent dans notre France. Je crois qu’en plus avec les passages en français, les gens qui n’arrivent pas à chanter d’autres passages s’attacheront sur ceux-là. Le plus important c’est l’énergie qu’ils vont en retirer. Par exemple pour la chanson de Warda [grande chanteuse algérienne], la chanson arabe (« Danse à nouveau » (Harramt Ahibbak)), j’ai dû travailler avec quelqu’un pour le passage arabe parce que c’était vraiment pas évident… Je ne crois vraiment pas que ça va poser une difficulté, c’est un clin d’œil la façon dont j’ai rendu hommage à la langue, comme je le fais pour la chanson en hébreu d’ailleurs (« Jérusalem en or » (Yerushalaim)), donc je crois qu’ils s’attacheront à la partie française du texte si besoin.

Quelle est la chanson dont tu te sens le plus proche ? Celle qui te touche le plus ?

Hélène Segara : Alors comme l’a dit un jeune homme sur un blog qui a fait une très belle critique, ne cherchez pas l’extrait à préférer dans cet album parce que ça s’écoute du début à la fin, impossible de dire celle-là ou celle-là c’est un single. Pour nous aussi d’ailleurs c’est une grande difficulté de choisir les singles. Y a pas une chanson de moi qui me ressemble plus… Après y a une histoire qui fait que la chanson arménienne (« Dele Yaman ») me prend aux tripes parce que ce sont mes origines, c’est une grande traditionnelle arménienne. La chanson italienne (« Illumination » (E Lucevan Le Stelle)) qui est un souvenir d’enfance avec mon père… Donc après ce sont des valeurs sentimentales mais elles me touchent toutes. Je n’ai rien choisi par hasard, ce sont vraiment des chansons que j’aime beaucoup, ce projet m’a passionné.

Est-ce que tu peux nous en dire plus à propos de la chanson « Aurore » ?

Hélène Segara : En fait cette chanson est juste avant la chanson italienne, « Illumination », qui est un extrait de La Tosca, un opéra italien, bon évidemment j’ai pas du tout la prétention d’être une chanteuse lyrique, pour moi c’était un hommage à cette grande mélodie que les jeunes ne connaissent pas forcément et à mon père aussi qui m’a fait découvrir ça quand j’étais enfant. En fait ce texte est vraiment spirituel, « Illumination » parle du moment où la lumière entre dans notre vie. Et avant ça je voulais tout un préambule qui amène à cette lumière donc ça s’appelle « Aurore ».

Pourquoi ces deux dates à l’Olympia moins d’une semaine après la sortie de l’album ? Ca fait pas un peu court ?

Hélène Segara : Oui c’est court…mais on est pas assez calculateur apparemment mais…on est pas dans la stratégie ni dans le calcul et je trouve ça bien. En fait on démarre une nouvelle tournée, on a pas mal de dates en décembre, on a aussi déjà pas mal de choses en janvier et février à l’étranger. Mais oui, je trouve ça court parce que là je suis en promo avec toi et en même temps je devrais être en studio pour répéter ma tournée. On démarre par l’Olympia [les 22 et 23 novembre 2008], ça me met un peu de stresse tout simplement…


Dernière édition par Virginie le Lun 24 Nov 2008 - 10:07, édité 6 fois

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Fin de l'interview

Message par Admin le Lun 24 Nov 2008 - 0:09



Spoiler:
Tu peux nous en dire plus sur cette tournée justement ?

Hélène Segara : Il y aura beaucoup de ce nouvel album puisque le spectacle s’appelle « Un tour de la Terre », il va voyager ce spectacle, il va faire voyager le public. C’est un gros show qu’on est en train de monter parce qu’on veut vraiment qu’il se passe quelque chose, que le public ait ce passeport pour lui faire oublier pendant 2 heures son quotidien et qu’il s’évade complètement avec nous. Y aura aussi d’anciennes chansons qu’on est en train de revisiter, pas mal de grands classiques que les gens ont aimé chez moi et des nouvelles chansons.

Et vu que c’est un album assez international, y a-t-il des dates de prévues à l’étranger ?

Hélène Segara : Oui, je sais déjà qu’en janvier et février on va partir dans les pays du Maghreb et les pays de l’Est beaucoup. Pour les dates exactes ca sera sur mon site officiel [[/color]cliquez ici ou mon MySpace officiel cliquez ici.

Ce qui ressort beaucoup quand on parle avec tes fans, qu’on regarde leurs commentaires sur le net etc. c’est le fait que tu sois la même à la télé et dans la réalité. C’est un beau compliment ?

Hélène Segara : Oui c’est un beau compliment, parce que je trouve qu’on a souvent tendance à se dédoubler dans ce métier, c’est-à-dire à montrer une image de soi devant les médias ou devant les caméras puis à être différent dans la vie. Moi je pense que la douceur et la tendresse que j’ai pour mon public à l’écran, elle existe peut-être encore plus hors caméra parce que je prends beaucoup soin d’eux, ils m’apportent énormément donc c’est évident que je ne suis pas là que pour leur prendre la tendresse qu’ils m’apportent, je veux aussi leur en donner et être là pour eux. Y a un lien très fort, je me sens assez privilégiée avec ce public là. C’est un compliment parce qu’en fait mes fans, qui sont là pour certains depuis plus de dix ans, ils ont grandi et ils ont évolué, ils n’ont peut-être plus les goûts qu’ils avaient avant mais ils restent attachés quand même à l’artiste et à la personne humaine. C’est très important pour moi parce que je suis quelqu’un qui fonctionne beaucoup comme ça, avec humanité.

Comment va Orlando ? Toujours de l’aventure ?

Hélène Segara: Bien-sûr, Orlando sera toujours de l’aventure avec moi ! Orlando c’est mon mentor. Quand j’ai voulu faire l’album « Quand l’éternité » qui était très intime et très particulier, il m’a encouragée, il m’a soutenue à fond même s’il savait qu’on allait toucher un public plus adulte, moins commercial. Avec ce dernier projet il a aussi été emballé. C’est important d’avoir quelqu’un qui croit en soi et c’est quelqu’un de vraiment formidable. Il faut le connaître pour savoir vraiment quelle est sa noblesse et ses qualités de cœur et je ne compte pas du tout me détacher d’Orlando. J’ai changé de maison de disques par contre, je suis chez Universal, dans un label adorable.

Après plus de dix de carrière, as-tu remarqué un changement dans l’industrie musicale ?

Hélène Segara: Bien-sûr et tout le monde les constate. Le marché du disque s’est effondré, on sait très bien que ça a des répercutions sur beaucoup d’artistes… Certains n’ont plus de signatures dans les maisons de disques, des jeunes qui n’arrivent plus à émerger parce que les maisons de disques prennent de moins en moins de risques. Je comprends que les gens n’ont plus trop les moyens d’acheter de la musique mais quand on télécharge illégalement, ce qu’il faut savoir c’est que ça met des gens au chômage et que ça empêche des gens de créer de la musique de qualité parce que la musique ça coûte cher à fabrique, entre les studios, les musiciens…[/color]

Les concerts c’est une alternative pour s’y retrouver financièrement ?

Hélène Segara: C’est un leurre de dire que le concert va combler l’effondrement du marché du disque parce qu’en fait les gens ne pourront jamais participer à tous les concerts. Les gens ne sont pas des porte-monnaie sur pattes, c’est ridicule de raisonner comme ça ! Je pense que de plus en plus, pour certaines familles, ça représente un sacrifice et une économie, parfois annuelle, de se payer des places de concert donc il faut arrêter. Tout comme il faut arrêter de faire des places hyper chères, ça c’est honteux ! Moi j’ai toujours eu des places qui restent accessibles malgré tout, malgré mon temps de carrière. Après on a deux choix, soit je pars avec 10 écrans géants, quatre semi-remorques, etc. Je suis la première à aller dans les shows de Mylène [Farmer] parce que j’adore ce qu’elle fait, que c’est quelqu’un qui prend des risques mais Mylène c’est Mylène, y en a pas beaucoup des icônes comme elle en France. Après avoir la folie des grandeurs quand on est une vraie chanteuse, c’est-à-dire quand on est là pour montrer une voix… Moi, je ne sais pas bien danser, je ne suis pas une reine de la mise en scène, c’est ma voix que j’ai envie de partager et une émotion avec les gens. Y a pas besoin de 10 000 artifices pour ça… Là, on est en train de créer un décor et un concept de scène, il est pensé, il est joli, ça va être très mignon et en accord avec cet album mais c’est pas pour ça qu’il faut dépenser des fortunes qui font qu’après si on ne veut pas perdre d’argent, il faut qu’on mette des places à minimum 60, 70, 80 euros…

Je t’ai entendu dire dans « Thé ou Café » que tu aimais la nuit et que tu étais un peu insomniaque… Bon, tu peux nous le dire, la nuit c’est pas les rediff de « Thé ou Café » que tu regardes, c’est « Très Chasse » et « Histoire Naturelle » comme tout le monde non ?

Hélène Segara: [Hélène nous chante le générique d’ « Histoires Naturelles »] J’ai failli le reprendre dans mon album ! (rires) J’aime bien quand ça démarre et que t’entends [Hélène prend la voix d’un chasseur avec l’accent du Sud] « Hé bah là mon chien il a tué le sanglier, la biche elle est morte ! » Ca met bien la pêche ! Mais bon…parfois il m’arrive aussi de zapper sur Canal , qui est beaucoup moins bien, bien-sûr, que ces fameuses émissions de chasse, mais des fois je fais beaucoup d’infidélités avec Canal…(rires)

Comment ca se fait qu’avec un nom comme ça tu ne te sois jamais perdue dans tes choix artistiques ?

Hélène Segara: (rires) Ecoute…si je te disais ce que ça veut dire en italien Segara, tu aurais encore plus un gros jeu de mot à faire ! Mais je te le dirai hors micro si tu veux ! Mais plus sérieusement, je me suis cherchée longtemps, ça prend du temps de se trouver mais je crois qu’une fois qu’on a choisi son cap, c’est difficile de se perdre. Moi mon cap il passe par des valeurs humaines donc l’amour, la tendresse, la droiture, ça fait des bons caps ! Mais j’aime aller où on ne m’attend pas. De toute façon, pour moi, refaire la même chose qu’il y a 10 ans, ça serait manquer de respect au public et à mon public qui a évolué et puis j’aime bien surprendre, me lancer des défis. Cet album là c’en était un nouveau. J’ai fait un travail de coaching vocal pour ça, un travail de langue… Ca a vraiment été l’album qui m’a donné le plus de travail, j’étais omniprésente sur la réal parce que je savais exactement ce que je voulais. Mais ce qui est bien sur cet album c’est que pour une fois on va avoir une vision assez globale de qui je suis, de plein de facettes différentes d’Hélène Segara parce que je pense qu’un artiste n’a pas qu’une facette.

Donc c’est bon, pas de surprise si on te voit te lancer dans la Tecktonik pour le prochain album ?

Hélène Segara: (rires) Non mais justement, que ce soit la presse jeunes, les radios etc. ce qui fonctionne très bien c’est le RnB, c’est quelque chose que j’aime bien pour certaines chansons mais je crois que je ne serais pas du tout crédible là-dedans, c’est pas ma culture donc je n’en ferai pas demain pour vendre des disques, ni de Tecktonik parce que c’est la mode. Je ne suis pas à suivre des courants de mode juste pour un but commercial. Je suis mes intuitions et fais les choses en fonction de qui je suis parce qu’effectivement je ne suis pas la même à 20 ans qu’à 30 ans. On évolue aussi, heureusement. J’ai plus les mêmes choses à dire mais ce qui me semble primer dans un cheminement artistique c’est la sincérité. « Quand l’éternité », au moment où j’ai fait cet album, c’était impossible que j’écrive un album gai, c’était pas possible vu ce que je vivais. Chaque album est une page de ma vie. Aujourd’hui je me tourne vers le monde et je m’interroge, comme beaucoup de gens.

Alors j’aimerais revenir sur l’épisode de ton passage à la Star Ac et de ta tenue qui avait été très remarquée par le public. Plusieurs médias affirmaient le lendemain que tu avais décidé de virer le styliste à la suite de l’émission, c’est vrai ?

Hélène Segara : Alors en fait je voudrais vraiment m’habiller que comme ça, tout le temps, mais même pour aller faire mes courses ! (rires) Non, alors déjà je n’ai pas viré de styliste parce que j’en ai pas d’attitré tout simplement. J’avais une marque de vêtement qui m’habillait et ils ont fait une erreur de livraison. Quand je suis partie pour la Star Ac, ils m’ont livré quatre tenues en taille 42… Et même si la télé grossit, je fais un 36-38 donc si tu veux je nageais un peu là-dedans… Je me suis retrouvée vraiment très embêtée au moment où je devais entrer sur le plateau parce que c’était le lancement du prime. Donc la personne me dit ‘t’inquiète pas je t’envoie un coursier, c’est à côté, je t’amène une robe’. J’ai pas eu le temps de faire les essayages sauf que c’était ma taille donc je la mets, je fonce sur le plateau et là je vois que j’avais la poitrine bien…je respirais bien niveau pulmonaire tu vois… Ca se voit quand on regarde l’émission, je cachais tout le temps, j’étais extrêmement gênée… Si tu veux moi je suis plutôt le genre de personne à tout le temps cacher mes seins qu’à les montrer. Je suis extrêmement pudique, on m’a déjà proposé de poser nue, j’ai toujours refusé, tu me verras jamais faire un seins nus sur la plage… Donc là t’imagines mon désespoir à ce moment-là… Le lendemain je vois ‘vulgarité’ etc. Y en a qui ont aimé c’est sûr mais moi je trouve ça effectivement un peu vulgaire alors du coup dès qu’on a eu une coupure pub je suis partie et j’ai mis ma tenue du jour avec laquelle j’étais arrivée, pour être beaucoup plus à l’aise. J’ai pas viré de styliste, j’étais pas contente du tout, c’est sûr, je l’ai dit à la personne qui s’était gourée parce que quand on est invité principal d’une émission et qu’on se sent super mal à l’aise comme ça, ça handicape un peu, mais sinon je peux t’avoir l’adresse pour la robe si tu veux ! (rires)

Pour finir, un petit mot perso pour les lecteurs de shotactu ?

Hélène Segara : Alors Taureau, vous aurez…(rires) Non ok, bon, tout simplement…bonjour ! [quelqu’un s’incruste dans la pièce…] Donc on disait à nos petits lecteurs de Shotactu, merci de me lire et j’espère que vous allez faire ce beau voyage avec moi à travers le monde.
http://www.shotactu.com


Dernière édition par Virginie le Lun 24 Nov 2008 - 10:14, édité 1 fois

Admin
Administratrice

Nombre de messages : 21498
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hélène Segara

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 43 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 24 ... 43  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum